23.9 C
Dzaoudzi
mercredi 24 juillet 2024
AccueilFaits divers6 mois de prison avec sursis pour l’agresseur d’une équipe de Mayotte...

6 mois de prison avec sursis pour l’agresseur d’une équipe de Mayotte 1ère

L’homme qui s’en était pris à une équipe de Mayotte 1ère a été condamné à 6 mois de prison avec sursis.

Ahmed Matoir Youssouf et Toufaïli Andjilani en compagnie de Jean-Marc Party, rédacteur en chef à Mayotte 1ère et Me Yanis Souhaïli qui les représentait
Ahmed Matoir Youssouf et Toufaili Andjilani en compagnie de Jean-Marc Party, rédacteur en chef à Mayotte 1ère et Me Yanis Souhaïli qui les représentait

Le 1er janvier dernier, sur la plage de Dzona (commune de Bandrélé), il avait agressé les journalistes qui réalisaient un reportage sur les festivités de la nouvelle année sur le littoral. Passablement éméché, il avait frappé Toufaili Andjilani sur le crâne avec le micro de la caméra qu’il venait d’arracher. A l’hôpital de Mramadoudou, le journaliste avait été reçu 6 points de suture.

L’individu avait ensuite asséné deux coups de poing à Ahmed Matoir Youssouf avant de jeter sa caméra à terre et de casser le trépied qu’utilisait l’équipe de tournage.

L’homme avait reconnu les faits disant avoir voulu «corriger» les journalistes. Mais il n’est pas venu s’expliquer ce mardi après-midi à la barre du tribunal correctionnel.

«Même s’il n’y a pas de loi spécifique qui protège les journalistes, il faut qu’il comprenne qu’il a attaqué une liberté fondamentale», la liberté de la presse, a fait valoir le procureur Alik.

En plus de sa peine de prison avec sursis, l’homme devra verser 500€ et 1.500€ aux deux journalistes et 3.000€ pour le préjudice matériel à Mayotte 1ère qui s’était également constituée partie civile. Il devra enfin s’acquitter de 1.500€ de frais de justice.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139114
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139114
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139114
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139114
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139114
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139114
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...