25.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 juin 2024
AccueilFil infoLa CFE-CGC proteste contre l'énervement d'un élu au Conseil départemental

La CFE-CGC proteste contre l’énervement d’un élu au Conseil départemental

Conseil general batimentLa CFE-CGC s’indigne contre “l’anti-pratique” au conseil départemental. Ce que vise l’organisation syndicale, c’est la pression exercée par les élus sur le personnel administratif du Conseil départemental (CD), et plus particulièrement le coup de colère du 7ème vice-président Ben Issa Ousseni. A propos d’un retard sur des dossiers, il avait jeté documents et matériels à terre, et s’en était pris aux agents.

“La CFECGC reste furieuse de ce qui s’est passé au Conseil départemental le Jeudi 27 aout dernier et rencontrera ce lundi 7 septembre, Mme Raïssa ANDHUM présidente de la Commission d’ Aménagement et Développement Durable du Conseil Départemental , pour lui faire part de sa politique syndicale sur le territoire, ses propositions et ses perspectives pour continuer à jouer son rôle de véritable partenaire social incontournable pour le développement de Mayotte”, indique la CFE-CGC dans un communiqué.

La CFE-CGC avait été moteur dans une revendication portée par une intersyndicale sur ce sujet il y a quelques mois. Elle souligne les difficultés rencontrés au CD : “le mal être vécu par l’ensemble du personnel, la tension latente qui continue de croitre, le non-respect d’une quelconque règle régissant   les bonnes pratiques du droit commun.”

Le syndicat rappelle que “les élus ont un devoir de protection de la santé physique, mentale de leurs collaborateurs dans le travail, une condition incompressible de la performance globale.”

Rajoutons qu’en cas d’incompétence d’un agent, l’élu a des moyens à sa disposition pour y remédier, c’est même son devoir.

La CFE-CGC demande un vrai changement de régime au sein du département. Il passer par “la réorganisation profonde de l’administration pour être en phase avec les compétences créatives dont dépend beaucoup l’économie mahoraise”, conclut le communiqué.

A.P-L.

Le Journal de Mayotte

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139516
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139516
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139516
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139516
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139516
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139516
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...