24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 juillet 2024
AccueilFil infoPrix musique de l’océan Indien: un Réunionnais primé, prochaine finale à Mayotte...

Prix musique de l’océan Indien: un Réunionnais primé, prochaine finale à Mayotte en 2017

Le 5e Prix Musiques de l’océan Indien qui se tenait à Vacoas (Maurice) a primé l’artiste électro réunionnais Jérémy Labelle. Pour la première fois, c’est donc la musique électro qui remporte ce Prix.

Le Réunionnais Jérémie Labelle remporte le Prix musique de l'océan Indien 2015 (Crédit photo: JIR)
Le Réunionnais Jérémie Labelle remporte le Prix musique de l’océan Indien 2015 (Crédit photo: JIR)

Jérémy Labelle, peu connu à Mayotte, se fait peu à peu une place de premier plan dans la musique régionale et mondiale. Il a déjà décroché un prix aux Voix de l’océan Indien (VOI), il tourne dans des festivals et sur des scènes qui comptent. Il est par exemple à nouveau programmé à Rennes cette année et prépare une tournée pour l’année prochaine qui devrait l’amener de Marseille au Maroc.

Les quatre finalistes avaient été retenus à partir d’une sélection de 107 candidatures venues de Mayotte, des Comores, Seychelles, Madagascar, Maurice, Rodrigues et Réunion. Le jury composé d’une dizaine de professionnels, avait sélectionné trois Réunionnais et un Mauricien pour cette finale. C’est Saodaj’, un autre Réunionnais, qui termine en 2e position.

S’il existe un prix des musiques africaines organisé par RFI, cet événement permet de focaliser sur les musiciens dans la zone océan Indien. La Sacem est membre fondateur du Prix, avec Gérard Davoust, son président d’honneur, à la tête du jury dans lequel on trouve des représentants du Fonds pour la Création musicale, de l’Adami (société qui administre les droits des interprètes), de la ville du Port, du conseil départemental de Mayotte, et de marchés professionnels de musique.

Le prix se déroule tous les deux ans, un an pour les candidatures et la finale et un an pour suivre le lauréat en tournée. En 2007, le Comorien Maalesh l’avait emporté, puis le Malgache Mami Bastah en 2009, le Mahorais Bo Houss en 2011, les Réunionnais Maya Kamaty et Labelle en 2013 et 2015.
La prochaine finale, en 2017, se déroulera à Mayotte.
RR, Le JDM
avec le JIR.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139119
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139119
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139119
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139119
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139119
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139119
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...