27.9 C
Dzaoudzi
lundi 27 mai 2024
AccueilFaits diversEvénements de Bouyouni: Un homme mis en examen pour complicité de prise...

Evénements de Bouyouni: Un homme mis en examen pour complicité de prise d’otage (ACTUALISATION 20h30)

ACTUALISATION 20h30. L’homme mis en examen a été placé en détention provisoire ce jeudi soir. Il est donc parti pour passer sa 1ère nuit à Majicavo.

17h32. C’était un des faits marquants du week-end dernier. Un agriculteur de Mtsahara avait été retenu en otage samedi à Bouyouni alors que les forces de l’ordre intervenaient dans un énième conflit lié au foncier.

Le tribunal de Mamoudzou
Le tribunal de Mamoudzou

Une quarantaine d’habitants du village s’en étaient pris d’abord à des cultivateurs alors qu’ils souhaitaient borner les terrains qu’ils revendiquent. Des violences avaient également été exercées contre les gendarmes et des véhicules dégradés.

Mais les choses ont ensuite pris une autre dimension. Environ 6 personnes ont tout simplement kidnappé l’agriculteur pour obtenir des gendarmes qu’ils libèrent un étranger en situation irrégulière qu’ils venaient d’interpeller.
L’homme avait été relâché au bout d’environ 5 heures sans que ses ravisseurs n’obtiennent satisfaction.

De multiples chefs de mise en examen

Le commanditaire présumé de cette action a été interpellé hier mercredi. Il a été présenté au juge d’instruction, qui décidément a eu une journée chargée, peu après 14 heures. L’homme n’aurait pas directement participé au kidnapping mais aurait donné les instructions nécessaires à son bon déroulement.

L’homme devrait être mis en examen pour violence volontaire contre des militaires de la gendarmerie, dégradation de véhicules et d’autres biens mais aussi de «complicité de séquestration d’une personne comme otage pour obtenir l’exécution d’un ordre». Pour ce seul chef de mise en examen, il risque 10 ans de prison.
L’individu est enfin poursuivi pour aide à l’entrée et au séjour d’étranger en situation irrégulière car l’homme interpellé par la gendarmerie, et dont il espérait obtenir la libération, n’était autre que la personne qu’il faisait travailler illégalement dans son champ.
Il est à noter que cet homme est un agent du conseil départemental.

L’enquête sur ces faits continue et les autres participants sont en cours d’identification.

Les faits de prises d’otage sont relativement rares à l’échelle nationale et plus encore à Mayotte. L’homme mis en cause peut tout de même compter sur des soutiens. Plusieurs personnes s’étaient en effet rassemblées ce jeudi après-midi aux abords du tribunal pour manifester leur solidarité avec lui.

RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139122
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139122
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139122
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139122
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139122
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139122
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...