31.9 C
Dzaoudzi
dimanche 21 avril 2024
AccueilFil infoMadagascar: travaux forcés à perpétuité pour les deux assassins d'un couple de...

Madagascar: travaux forcés à perpétuité pour les deux assassins d’un couple de Français

Après le lynchage de Nosy Be, la justice malgache instruisait l’affaire de l’assassinat de 2 Français à Tuléar (dans le sud-ouest de la Grande Île) le 12 avril 2012.

Johanna Delahaye, 31 ans, qui était alors enceinte, avait été «retrouvée presque décapitée», tandis que son compagnon Gérald Fontaine, 42 ans, avait «les membres coupés», selon l’un des avocats des familles des victimes.

Tananarive : 57 millions d'habitants dans les îles de la COI et 375 millions dans les pays du continent longeant l'océan Indien
La justice malgache a rendu son verdict

Dix prévenus étaient jugés ce lundi par la cour criminelle ordinaire de Tuléar. Les deux principaux protagonistes ont été condamnés aux travaux forcés à perpétuité, comme le prévoit la loi malgache. Huit autres accusés ont été acquittés au bénéfice du doute.

Le couple de Français qui tenait un restaurant, La Bernique, étaient partis se promener au bord de la mer à Belitsake mais ils n’étaient jamais revenus. Le corps de la jeune femme avait été retrouvé très deux jours plus tard. Le corps de Gérald Fontaine avait été localisé 8 jours après le drame, lui aussi gravement mutilé.

Un commanditaire présumé acquitté

Une double instruction avait été ouverte, à Madagascar et à Paris, comme c’est l’usage après l’assassinat de ressortissants français à l’étranger. L’enquête malgache avait permis l’arrestation des deux auteurs présumés, deux menuisiers, qui avaient à leur tour livré le nom du commanditaire présumé : Achille Roméo Ratsimbazafy, un homme d’affaires malgache, ancien candidat aux législatives 2013. Il aurait payé près de 15.000 euros pour faire disparaître le couple.

Finalement, Achille Roméo Ratsimbazafy a été acquitté au bénéfice du doute. «Je suis content d’être acquitté mais cette histoire m’a détruit», a réagi l’homme d’affaires à l’issue du procès auprès de la presse malgache.

En plus des travaux forcés à perpétuité, les deux auteurs ont été condamnés à verser conjointement 114 millions d’ariary (environ 32.000 €) de dommages et intérêts à chacune des deux familles des victimes.

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139114
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139114
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139114
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139114
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139114
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139114
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...