25.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 juin 2024
AccueilFil infoAttentats à Paris: un 1er rassemblement de solidarité à Mamoudzou, des mesures...

Attentats à Paris: un 1er rassemblement de solidarité à Mamoudzou, des mesures de sécurité complémentaires à La Réunion

Quelques dizaines de personnes se sont réunies ce samedi matin place de la République à Mamoudzou, pour partager leur émotion, dire leur solidarité avec les victimes et leurs proches, et dire “non” au terrorisme. Après cet élan spontané, un appel au rassemblement toujours sur le parvis du comité du tourisme circule pour demain dimanche à 9 heures.

A Mamoudzou, sur la place de la République ce samedi matin : "Ouvoimoja (ensemble) avec Paris"
A Mamoudzou, sur la place de la République ce samedi matin : “Ouvoimoja (ensemble) avec Paris”

Le dernier bilan connu des attentats de Paris fait état de 128 huit personnes tuées et environ 180 blessées. Parmi elles, 99 se trouvent dans un état critique. Ce bilan est par conséquent toujours provisoire.

La série de six attaques a été perpétrée en milieu de soirée au stade de France, dans la salle de spectacle du Bataclan et dans des terrasses de cafés ou de restaurants, situés principalement dans les 10e et 11e arrondissements de Paris.

A l’Elysée, après le conseil des ministres qui s’est tenu à minuit prenant un certain nombre de mesures, un conseil de défense et de sécurité se tient actuellement en comité restreint autour du président de la République après un conseil de défense élargi.

"Misère = terreau du terrorisme", slogan à Mamoudzou ce samedi matin
“Misère = terreau du terrorisme”, slogan à Mamoudzou ce samedi matin

Partout, les préfectures réunissent également les forces de sécurité pour décider de mesures localement. Ainsi, à La Réunion, dans l’attente des mesures nouvelles qui doivent être prises à Paris, le préfet a pris un certain nombre de décisions pour renforcer les mesures du plan Vigipirate. Ainsi, une patrouille militaire des FAZSOI a été déployée à l’aéroport de Saint-Denis et la surveillance est renforcée autour des installations et bâtiments sensibles, tels que les lieux de transits (port et aéroports), les centres commerciaux, les lieux de culte, les établissements scolaires et les bâtiments publics.

A Mayotte, une réunion de l’état major de sécurité doit se tenir autour du préfet Seymour Morsy.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...