22.9 C
Dzaoudzi
jeudi 18 juillet 2024
AccueilEnvironnementUne Station d’épuration de taille modérée à Bandrélé

Une Station d’épuration de taille modérée à Bandrélé

Ce n’est plus une Station d’épuration (STEP) de type Macro-station que vient de lancer le Syndicat des Eaux et d’Assainissement de Mayotte à Bandrélé. Le faible taux de raccordement de celle de Dembéni, incite en effet à s’adapter à une montée en charge progressive, au fur et à mesure de l’implantation des réseaux et des raccordements liés à la station. Une évolution qui prendra plusieurs années.

Pose de la première pierre par le président Bavi
Pose de la première pierre par le président Bavi

Conçue pour pouvoir traiter les eaux usées de 6 000 habitants, elle va récupérer les effluents domestiques, les eaux sales, provenant des villages de Bandrélé et Nyambadao.

Un dégrillage grossier permettra d’éliminer les déchets de taille supérieure à 2cm. Un pompage est ensuite nécessaire pour relever les effluents vers la station et permettre leur traitement. Les déchets solides seront compactés et ensachés, et tous les équipements et ouvrages des prétraitements seront désodorisés.

Le procédé retenu est la déshydratation des boues sur Lits de Séchage Plantés de Roseaux (LSPR). Le dimensionnement est prévu pour la moitié de la charge de la station, mais un emplacement est réservé pour l’extension future. Ce procédé de traitement de boues, repose sur un traitement aérobie (par aération) de la boue dont les principaux objectifs sont la déshydratation et la minéralisation de la boue, mécanismes responsables de la réduction de son volume et de sa stabilisation.

Le coût global de la station d’épuration est de 5 488 497 €. Le coût du transfert est de 4 185 503 €.

Lit de séchage de boues planté de roseaux
Lit de séchage de boues planté de roseaux

En sortie de traitement, après filtration tertiaire et désinfection UV, les eaux traitées par la station d’épuration seront rejetées au milieu naturel via une noue (effectuant un rôle de zone tampon) avant de rejoindre le lagon.

A.P-L.
le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...