24.9 C
Dzaoudzi
jeudi 18 juillet 2024
AccueilFil infoSaison des pluies: recrudescence des cas de leptospirose avec 9 malades à...

Saison des pluies: recrudescence des cas de leptospirose avec 9 malades à Mayotte en janvier

Avec la saison des pluies, la leptospirose fait son retour. Cette infection est causée par une bactérie que l’on trouve surtout dans les urines des animaux, essentiellement les rongeurs, les animaux d’élevage comme les zébus ou encore les animaux de compagnie comme les chiens.

LeptospiroseLa maladie se contracte lors d’un contact d’une petite plaie avec les sols humides qui ont été souillés par ces animaux. Elle concerne donc principalement les enfants qui sont pieds nus ou les personnes en contact avec des eaux de rivières polluées.

L’agence régionale de santé (ARS) indique que 90 nouveaux cas de leptospirose (87 cas autochtones et trois cas importés d’Anjouan) ont été recensés en 2015. Et selon les informations du JDM, 9 nouveaux patients ont été diagnostiqués au mois de janvier dans notre département.

«Ce nombre de cas est comparable à celui habituellement observé les années précédentes et reste élevé pour le territoire», précise l’ARS.

A noter que Mayotte n’est pas la seule concernée dans la région. Ainsi, à La Réunion, 41 cas ont été signalés en 2015 dont 2 mortels. Car la leptospirose «demeure un problème de santé publique» qui peut être «potentiellement grave».

Elle peut pourtant être évitée par des gestes simples :
‐ désinfecter et protéger des plaies en utilisant des pansements imperméables.
‐ éviter de se baigner en eau douce ou de laver son linge en rivière lorsqu’on est porteur de plaies, même minimes, ou les protéger en utilisant des pansements imperméables.
‐ se protéger par le port de bottes et de gants lors d’une activité à risque (agriculture, élevage, travail dans les champs, jardinage, etc.).
‐ éviter de marcher pieds nus, ou en chaussures ouvertes, sur des sols boueux ou en eau douce, surtout après de fortes pluies.

La leptospirose incite aussi à lutter contre la prolifération des rongeurs.

Pour rappel, après quelques jours d’incubation, la leptospirose se manifeste par une fièvre élevée (souvent supérieure à 38,5 °C), des douleurs musculaires et articulaires, des signes digestifs et des maux de tête.
La maladie peut s’aggraver après quelques jours et si elle n’est pas traitée à temps par des antibiotiques, elle peut être mortelle. Dès l’apparition de ces signes, il faut donc consulter un médecin.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139113
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139113
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139113
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139113
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139113
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139113
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...