27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 16 juin 2024
AccueilEducationNarisome: le début d’une nouvelle vie pour 225 jeunes de Mayotte

Narisome: le début d’une nouvelle vie pour 225 jeunes de Mayotte

Travailler en cuisine pur ceux qui choisissent cette voie grâce à Narisome
Travailler en cuisine pur ceux qui choisissent cette voie grâce à Narisome

Des gamins jeunes en cuisine, d’autres au service dans la salle du restaurant d’application de l’AGEPAC… Impossible de connaître leur parcours et de savoir qu’ils viennent tout juste d’intégrer l’opération «Narisome», destinée à des jeunes en grande difficulté.

L’objectif de ce dispositif est de prendre des adolescents et de jeunes adultes de 15 à 25 ans très éloignés de l’emploi et de la formation pour les amener à définir un projet professionnel réalisable. «Ce sont des jeunes qui sont à un niveau CAP, 5e voire parfois CM2. Certains ont été déscolarisés très tôt pour différentes raisons mais le résultat est qu’ils sont souvent dans la rue, sans compétences de base pour trouver du travail», explique Catherine Charlet, la coordinatrice du projet Narisome à l’AGEPAC.

Ces jeunes sont sélectionnés après un petit test car la formation ne peut pas accepter des gamins totalement illettrés. «On juge surtout la volonté du jeune à s’en sortir. Quelqu’un qui nous dit: ‘Je ne veux plus être dans la rue à ne rien faire, je veux que ma vie aille mieux’, on va le prendre», confie Catherine Charlet.

Petite enfance et aide à la personne parmi les voies proposées par l'Agepac
Petite enfance et aide à la personne parmi les voies proposées par l’Agepac

Ces jeunes très fragilisés vont donc imaginer un projet professionnel qui va déboucher sur une formation effective et la possibilité d’un emploi. «Ça marche par promotion de 28 jeunes. La formation dure 4 mois et commence par un projet collectif pour que le groupe apprenne à se connaître et pour que tous prennent conscience qu’ils savent faire des choses», explique Catherine Charlet. Car ces jeunes ont une image d’eux-mêmes très dégradée.

Valoriser ces jeunes

«Personne ne sait rien faire. On a tous des gestes, des savoirs, des savoir-faire…» insiste Catherine Charlet. Rapidement, ces jeunes vont donc prendre de l’assurance et commencer à explorer, en fonction de leur capacité, les professions qui peuvent s’offrir à eux.
«On leur fait découvrir des métiers, dans la restauration, l’hôtellerie, l’aide à la personne… Mais attention, ils ne sont pas spectateurs. Ils sont acteurs, ils sont très vite mis en situation pour comprendre ce que représente ce travail». En cuisine, ils sont donc aux fourneaux. Au restaurant, ils sont effectivement au service…

Dans la salle informatique, pour une remise à niveau complète
Dans la salle informatique, pour une remise à niveau complète

Au bout des 4 mois de formation, ceux qui douteraient encore de leur voie pourront disposer de 2 mois supplémentaires pour trouver la bonne filière, avec la possibilité de se former, grâce à LADOM, en dehors de Mayotte.

Nouvelle étape

«On a imaginé ce projet sur 2 ans avec une promo qui sortirait tous les 2 mois», explique Catherine Charlet. Et il a été conçu pour fonctionner avec les Fonds Européens. L’Europe finance ainsi 92% du dispositif, le complément étant apporté par la DIECCTE et la DJSCS. Et ses résultats seront analysés très régulièrement.

«On est dans la continuité de ce que fait «Apprentis d’Auteuil» qui propose des formations depuis 1996 à Mayotte. Là, ce qui est nouveau, c’est qu’on va aussi travailler avec les familles pour que les jeunes se sentent entourés. On est persuadé que c’est une des clés pour avoir un bon taux de réussite».
Finalement, le dispositif vise donc à lever tous les freins pour permettre à ces jeunes de construire bien plus qu’un parcours professionnel, une nouvelle étape de leur vie.
RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...