28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 19 juin 2024
AccueilFil infoContrôle des sacs d'élèves : quasiment pas d'infractions

Contrôle des sacs d’élèves : quasiment pas d’infractions

Voilà qui va apaiser les craintes des scolaires et de leurs parents : des opérations menées par les gendarmes à la recherche d’objets dangereux en milieu scolaire ont été diligentées en Petite et Grande Terre.

Contrôle des bus scolaires et de leurs occupants
Contrôle des bus scolaires et de leurs occupants

Ce mercredi 16 mars 2016, plusieurs opérations de contrôle ont été organisées sur le département.
De 6h à 8h, sur le parking du collège et lycée polyvalent de Bandrele, 6 militaires de la brigade et du Détachement spécial d’intervention (DSI) de la gendarmerie de Mzouazia ont contrôlé : 
17 bus, soit environ 250 élèves. Aucun objet n’a été trouvé et aucun incident relevé.

Le même jour de 6h45 à 7h45, sur le parking du collège de Tsingoni, 12 militaires de la brigade et du DSI de Sada ont contrôlé 18 bus. Sans qu’aucune infraction soit relevée.

C’est au sein du collège de Labattoir sur la commune de Dzaoudzi qu’aux mêmes heures 9 militaires de la brigade et du DSI de Pamandzi inspetaient 250 élèves dans 15 classes. Aucun objet dangereux ou interdit n’ont été découvert. “La principale et les conseillers principaux d’éducation sont satisfaits de cette opération”, souligne la gendarmerie dans un communiqué.

Aujourd’hui jeudi 17 mars de 6 h à 7 h, la gendarmerie a contrôlé sur réquisition du parquet de Mamoudzou, les bus scolaires au niveau du rond point du four à chaux à Dzaoudzi, avec cette fois l’aide d’un maître chien de Pamandzi. Donc à la recherche de substances illicites. 
Sur 4 bus contrôlés correspondants à 
 150 élèves, seule une lame de rasoir a été retrouvée, sans que son propriétaire soit identifié. Un bout de verre (miroir) a été découvert dans le sac d’une jeune fille, donc vraisemblablement destiné à l’usage habituel d’un miroir, plutôt qu’à une arme.

Alors que les précédentes vérifications avaient été riches en découvertes, celles de ces deux journées sont encourageantes. Doit-on y voir les premiers résultats des contrôles engagés depuis le début de l’année, ou une reprise en main des parents sur leurs enfants ? L’avenir le dira.

A.P-L.

Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139509
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139509
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139509
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139509
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139509
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139509
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...