27.9 C
Dzaoudzi
jeudi 30 mai 2024
AccueilFil infoLe «GIGN» de Mayotte sera installé aux Hauts-Vallons

Le «GIGN» de Mayotte sera installé aux Hauts-Vallons

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a présenté le nouveau «schéma d’intervention» destiné à coordonner l’action des unités d’élite après les attentats de 2015. En cas de crise grave ou d’attaque d’envergure, le ministre a par exemple annoncé que les zones de compétences réparties entre la gendarmerie et la police pourraient être suspendues.

Bernard Cazeneuve à la préfecture de Mamoudzou, le 19 juin 2014, suivi du député Ibrahim Aboubacar
Bernard Cazeneuve à la préfecture de Mamoudzou, le 19 juin 2014, suivi du député Ibrahim Aboubacar

Si Bernard Cazeneuve prévoit de doubler les effectifs de “l’antigang”, ce sont les créations de nouvelles unités qui nous intéressent particulièrement. Quatre nouvelles antennes du GIGN et trois du Raid seront créées en province et outre-mer. Le Raid va ainsi s’installer à Toulouse, Montpellier et Nancy. Quant au GIGN, il se positionne à Nantes, Reims, Tours et Mayotte.

La nouvelle est donc confirmée pour notre département. Chez nous, il ne s’agit pas réellement d’un groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) mais d’un GPI-OM (Groupe de peloton d’intervention Outre-mer). Ce type d’unité existe déjà dans toutes les autres collectivités ultramarines à l’exception de Saint-Pierre-et-Miquelon.

Sur l’esplanade du M’Biwi

L'équipement du GPI de La Réunion (Photo: JIR)
L’équipement du GPI de La Réunion (Photo: JIR)

Cette trentaine d’hommes aura vocation à intervenir sur l’ensemble des zones police et gendarmerie sur des missions particulières comme les prises d’otages ou les interventions dans les aéroports. Mais cette unité d’élite pourra aussi être intégrées à tous les services de police ou de gendarmerie et effectuer des contrôles de zone ou d’identité.

Une chose semble acquise : selon nos informations, la gendarmerie de Mayotte installe ce GPI aux Hauts-Vallons, dans un bâtiment donnant sur l’esplanade entre les restaurants M’biwi et la Bigoudène. Sur deux niveaux, l’unité disposera de ses bureaux et de sa base logistique, ce qui permettra à ces gendarmes d’être hébergés dans le quartier à proximité.

Si la création de l’unité est confirmée, reste à mettre en place la structure, les équipements et à faire venir des hommes formés. Ce GPI Mayotte ne devrait pas être au complet avant l’année prochaine.

RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139119
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139119
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139119
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139119
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139119
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139119
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...