24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 21 juin 2024
AccueilEconomieThierry Galarme va parler sécurité et zone franche globale avec la ministre...

Thierry Galarme va parler sécurité et zone franche globale avec la ministre Pau-Langevin

Thierry Galarme, président du Medef
Thierry Galarme, président du Medef Mayotte

C’est un combat qu’il ne cesse de mener: le président du Medef Mayotte veut bien toutes les transpositions de code du travail qu’on veut, pourvu qu’il ait sa zone franche globale, à fiscalité et charges allégées pour les entreprises.

C’est ce qu’il va défendre auprès de la ministre des Outre-mer qu’il rencontre aujourd’hui à 19h : “Pour une durée de 10 ans de 2016 à 2025″, précise-t-il,” pour aider les entreprises à supporter l’effort que leur demande le gouvernement par l’accord de fin de grève le 15 avril, attirer de nouveaux
investisseurs économiques et favoriser la création d’entreprises par les jeunes Mahorais porteurs de projets, tout en attirant les médecins généralistes et spécialistes nous faisant défaut.” Et dans la loi de finances rectificative 2016 si possible !

Il va parler sécurité évidemment, “avec au minimum la multiplication par deux des effectifs (dont un commissariat à Kaweni) et la généralisation de la vidéo-surveillance des quartiers. Nous demandons la possibilité d’armer les Polices Municipales et les sociétés privées de sécurité selon des normes à définir sous l’autorité du Ministère de l’ Intérieur.” Une réflexion est actuellement menée sur ce sujet par la préfecture de Mayotte.

Porte-parole de la souffrance des entreprises locales, il compte demander un redémarrage fort de la commande publique, une tendance opposée à la politique gouvernementale actuelle, appuyé par la mise en place de l’observatoire de la commande publique en lien direct avec le Gouvernement, et la Systématisation de l’indice mahorais dans les marchés publics locaux.

C’est la situation de Mayotte  qui l’a poussé à solliciter cette rencontre : “une économie fragilisée par deux mouvements de grève (2011 et 2016) et une commande publique quasiment à l’arrêt.

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...