26.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 juin 2024
AccueilFaits diversViolences urbaines et bagarres, ces derniers jours, à Doujani, Passamainty et Mtsapéré

Violences urbaines et bagarres, ces derniers jours, à Doujani, Passamainty et Mtsapéré

La police est intervenue vendredi soir vers 20h à Doujani alors que des bandes rivales réglaient leurs comptes. Après l’agression d’un jeune de Passamainty, une bande de jeunes du village se rendait à Doujani en représailles agressant des passants en chemin notamment avec du gaz lacrymogène et des projectiles.

Commissariat de police Mamoudzou
Commissariat de police Mamoudzou

Les deux bandes, dont les membres étaient encagoulés, se sont finalement affrontées, avec des bâtons et des barres de fer.
Au rond-point de Doujani, la Police qui intervenait se faisaient caillasser à son tour, ripostant avec de nombreux tirs de grenades lacrymogènes. A 21h15, alors qu’un barrage était érigé à l’aide de détritus, les policiers continuaient à essuyer de nombreux jets de projectiles et le véhicule d’une patrouille de la brigade de jour était touché.

La chaussée était finalement dégagée et les lieux sécurisés mais c’est ensuite dans le secteur du collège de Passamainty, que les caillassages ont repris de plus belle. S’en est suivie, une alternance de moments de calme et de caillassages avec des barrages montés par une dizaine d’individus. Vers 3h15, alors qu’un nouveau barrage était érigé, les effectifs de la BAC étaient visés par des jets de pierres. De nouvelles grenades lacrymogènes ont été nécessaires pour dégager la chaussée et ramener le calme.

Bagarres à Bamana et Mtsapéré

Plus tôt dans la journée de vendredi, d’autres bandes rivales se sont affrontées à proximité du lycée Bamana à Mamoudzou. Cette fois-là, il s’agissait de régler un différend entre jeunes de Majicavo et Cavani survenu à Dembeni quelques jours plus tôt. A l’arrivée de la police, les jeunes se sont dispersés sans animosité.

Enfin dans la nuit de samedi à dimanche, c’est à Mtsapéré que la BAC de nuit intervenait, vers la maison de la jeunesse et de la culture, pour une bagarre entre participants d’une soirée dans l’établissement. Dès l’arrivée des forces de l’ordre le calme revenait mais vers 3h, la BAC devait revenir sur les lieux pour un barrage de gravats érigé sur la chaussée.
Les Policiers dégageaient la route mais ils étaient victimes de jets de pierres de la part d’une trentaine de jeunes. Des grenades lacrymogènes ont à nouveau été nécessaire pour ramener le calme.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139119
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139119
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139119
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139119
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139119
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139119
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...