25.9 C
Dzaoudzi
mercredi 12 juin 2024
AccueilFil infoCrise des délogements: Les maires interpellent le préfet et appellent la population...

Crise des délogements: Les maires interpellent le préfet et appellent la population au calme

L’association des maires de Mayotte prend position face à la crise des «décasés». Elle interpelle le préfet sur le rôle de l’Etat, le jour même où Seymour Morsy quitte notre département. Son remplaçant ne prend pourtant ses fonctions que le 23 mai, dans une semaine.

Les maires appellent la population au calme et demandent «de s’abstenir de toute tentative d’intimidation ou de violence à l’endroit des populations étrangères en situation irrégulière.»

Voici le communiqué des maires :
Association des maires de Mayotte«Une série d’opérations de délogement et d’expulsion des étrangers « sans-papiers » se déroulent actuellement sur tout le territoire de Mayotte.

Nombreuses ont déjà eu lieu, d’autres sont en cours de préparation et pour certaines imminentes. Cette situation soulève de fortes émotions de nature à créer une psychose d’affrontement intercommunautaire.

Face à l’inaction des services de la préfecture, la population mahoraise est mise en danger en voulant préserver parcelles privées et espaces communaux squattés illégalement par des étrangers, dégradant ainsi l’environnement et l’urbanisme de par la construction des habitations insalubres (bangas), viviers naturels de toutes formes d’insécurité et de délinquance.

Les communes de Mayotte ne sont pas en capacité de reloger ces familles au regard des difficultés financières insurmontables qui sont les leurs et du sous-équipement notoire en dispositifs d’accueil dédiés au relogement des personnes en difficultés.

Les Maires demandent instamment et solennellement au Préfet de prendre ses responsabilités pour reloger dans des conditions humaines et dignes les personnes résidents régulièrement sur le territoire et d’organiser des opérations de reconduites aux frontières pour les immigrés « sans-papiers » afin d’écarter d’éventuels évènements douloureux déjà connus ailleurs !!!

Les Maires de Mayotte lancent un appel au calme et demandent à la population de s’abstenir de toute tentative d’intimidation ou de violence à l’endroit des populations étrangères en situation irrégulière.»

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139122
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139122
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139122
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139122
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139122
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139122
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...