25.9 C
Dzaoudzi
jeudi 13 juin 2024
AccueilFaits diversGuito escroqué par un de ses commerciaux

Guito escroqué par un de ses commerciaux

Salle d'audience code pénal sur le bureau du présidentL’une des affaires jugées ce mercredi en correctionnelle concernait une des entreprises de Théophane Narayanin, dit « Guito ». Lorsqu’on évoque son nom dans une salle d’audience, c’est habituellement sur l’affaire de la carrière de Kangani, au dessus de laquelle plane un jugement d’expulsion à son encontre.

Cette fois, c’est en tant que victime qu’il apparaît. Son commercial A.I. avait pour habitude d’expliquer aux clients que la société Hanuman-Industrie du Guito n’acceptait pas les chèques. Il les encaissait donc, et assurait reverser ensuite la somme en liquide sur les comptes de la société. Il n’en fit rien, ou alors pour partie, et ce sont 53.708 euros de trou que fait apparaître la comptabilité d’Hanuman-Industrie.

Services rendus… à lui-même

Un petit manège mis à jour par la réaction des clients lors des relances de factures. On s’aperçoit rapidement qu’il n’en est pas à son premier coup : « Il avait été condamné le 16 mai 2013 à 18 mois de prison avec sursis pour escroquerie toujours », rapporte le président du TGI Laurent Sabatier. Entretemps, l’homme quitte Mayotte pour Nantes, « où il localisé », et explique qu’il s’agit d’une cabale de son employeur.

« Il aime rendre service », attaquera caustique, le procureur Joël Garrigue, « mais si nous avons bien trace du dépôt des chèques, nous n’en avons pas des reversements en liquide. » Pour lui, il y a bien eu abus de confiance, et les manœuvres de A.I., remettant en cause ses avocats, « il jouait la montre », ne plaide pas en sa faveur. La société qu’il a créée en métropole a fait faillite, « il dit toucher le RSA, mais on peut détecter le mode de fonctionnement du parfait escroc. »

Les juges suivront le procureur sur la peine de 18 mois d’emprisonnement donc 12 avec sursis, avec mise à l’épreuve et interdiction d’exercer pendant 3 ans. Il devra en outre rembourser la somme détournée.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139519
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139519
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139519
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139519
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139519
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139519
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...