22.9 C
Dzaoudzi
samedi 20 juillet 2024
AccueilEconomieColloque sur la circulation des artisans dans la région en ouverture du...

Colloque sur la circulation des artisans dans la région en ouverture du Forum des Métiers

Jean-Denis Larroze reprochait des problèmes de coordination sur l'obtention des visas
Jean-Denis Larroze reprochait des problèmes de coordination sur l’obtention des visas

En raison de la présence des familles de « décasés », qui dorment à même le sol depuis une semaine maintenant sur la place de la République, il a fallu trancher sur l’emplacement du Forum des Métiers : après avoir envisagé de le délocaliser place de l’ancien Marché, la mairie de Mamoudzou a donné son accord, tout comme la préfecture, pour qu’il se tienne comme les autres années place de la République.

C’est d’ailleurs un Omar Djoundi, président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) attristé qui l’inaugurera : « Le dernier Forum des Métiers et de l’Artisanat de ma mandature, et qui tombe à un bien mauvais moment. »

Le colloque avait réuni les artisans de différents pays de la région à l’hôtel consulaire sur le thème de la circulation des artisans dans la zone océan Indien.

Une artisan arrivée en kwassa

Une grande partie des artisans déjà présents
Une grande partie des artisans déjà présents

Le premier écueil n’est même plus un sujet : les visas ont encore été délivrés de manière anarchique, provoquant des situations rocambolesques. « Le consulat de France à Tananarive a sous-traité les visas, provoquant des problèmes de coordination », introduit Jean-Denis Larroze, Secrétaire général de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Une femme artisan malgache a même été obligée d’emprunter un kwassa de luxe, pour arriver jusqu’à nous.

De même, certains visas ayant été délivrés aux Comores sur la période du 23 au 29 mai, ses détenteurs se sont vus refuser l’accès au Maria Galanta le 22 mai lorsqu’ils ont voulu embarquer pour Mayotte. Tant que des visas d’affaire ne seront pas délivrés, chaque édition rencontrera le même problème.

Bertrand Brohon, Chargé de mission au SGAR de la Préfecture, abordait le difficile sujet de la coopération régionale. Alors qu’elle devait réduire le fossé de niveau de vie entre Mayotte et les Comores, en proposant notamment de développer les échanges, elle reste toujours victime du saupoudrage de l’ex Fonds de coopération régionale du ministère des Outre-mer.

Pas de coopération sans interlocuteur

Inauguration par le président Djoundi (au centre)
Inauguration par le président Djoundi (au centre)

Avec l’accès de Mayotte comme Région Ultrapériphérique, ce sont désormais les fonds européens qui ont pris le relai, « avec une exigence, celle du gagnant-gagnant, et non plus d’une assistance à pays tiers », rappelle-t-il, « en tout cas, il faut que l’économie de proximité entre îles voisines prenne le relais de l’économie mondiale toujours d’actualité ici. »

Des fonds européens exigeants puisqu’ils demandent une coparticipation, « de l’Etat, mais aussi du porteur de projet. Or, nous avons du mal à avoir les bons interlocuteurs. Et nous n’arrivons pas à instaurer d’échanges avec Madagascar. »

Fret depuis Nosy be

Une carte à jouer pour Ewa
Ewa Air poursuit sa route

La compagnie Ewa Air était également représentée par son directeur d’exploitation qui a évoqué le développement de la petite compagnie aux capitaux réunionnais et mahorais. Et annonçait plusieurs grandes avancées : la mise en place de capacité de fret pour Mayotte à partir de Nosy-Be, « destination gérée par aéroport de Paris », nous précise Jean-Denis Larroze, et l’achat probable d’un nouvel avion, un ATR 72. Aucune annonce ferme pour une desserte Dzaoudzi-Tananarive en revanche, même si c’est dans l’air du temps.

Autre avancée régionale, la généralisation à l’ensemble des CMA en règle, de l’accord déjà nouée avec Mayotte et qui permet notamment de transporter 10 kilos de bagages supplémentaires.

Dernière annonce sur l’aérien régional, la connexion en juin entre Ewa et sa société mère Air Austral : « Au départ de Nosy Be, Diego Soares et Majunga, un vol desservira Paris après l’escale mahoraise. » Toujours sous réserve d’une délivrance opérationnelle de visas…

Le local artisanal du port de Longoni construit par MCG, a été évoqué, et une délégation malgache devrait le visiter pour s’en inspirer.

Il n’y a en revanche aucune avancée de mise en place de compagnie maritime régionale.

Les échanges ont été nombreux puisque le colloque s’est clôt à midi. Place aux produits artisanaux maintenant.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...