25.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 juin 2024
AccueilorangeDes arbres pour immortaliser les 150 ans d’Apprentis d’Auteuil à Mayotte

Des arbres pour immortaliser les 150 ans d’Apprentis d’Auteuil à Mayotte

Antoine Duhaut, au centre, plante un arbre aux côtés du doyen de l'association (à gauche)
Antoine Duhaut, au centre, plante un manguier aux côtés du doyen de l’association (à gauche)

Préoccupé par le sort des orphelins à Paris, l’abbé Roussel fonde le 19 mars 1866 l’Œuvre de la Première Communion avec ses six premiers enfants des rues.  Il a pu louer une maison abandonnée dans le quartier d’Auteuil à Paris. Et souhaite que chaque enfant soit accueilli, soigné, apprenne à lire et à écrire. Mais il faut ensuite leur apprendre un métier et leur trouver un maître d’apprentissage. La Fondation des Orphelins Apprentis d’Auteuil allait naître peu après.

« 150 après, ce sont toujours les mêmes missions qui nous animent », rappelle Antoine Duhaut, le directeur d’Apprentis d’Auteuil Mayotte, dans son discours devant ses administrateurs, « accueillir et accompagner, proposer une éducation et une formation aux plus fragiles, pour en faire des citoyens libres. »

Les besoins l’y incitant à Mayotte, la structure s’est considérablement diversifiée ces dernières années. Le centre de formation Agepac et son restaurant d’application, ont vu naître le Lycée d’enseignement adapté L’Espérance et le centre Msayidie qui scolarise des jeunes et très jeunes isolés ou en détresse. Sans oublier l’internat pour jeunes filles.

Arbres de témoignages

Multiples activités ce vendredi pour les jeunes d'Apprentis d'Auteuil
Multiples activités ce vendredi pour les jeunes d’Apprentis d’Auteuil

Le premier accueille entre 200 et 300 stagiaires actuellement, le LEA 192 jeunes, et 300 à Msaydié, dont 80 au centre d’accueil. En moyenne, et sur l’année, ce sont 1.500 jeunes qui ont été pris en charge par Apprentis d’Auteuil Mayotte. L’objectif est de leur donner un bagage de base pour envisager une carrière.

C’est d’ailleurs ce qui est arrivé à une jeune fille, sortie d’une formation en restauration, qui a été recrutée par le groupe Casino en métropole.

Un arbre, fait de bois de récupération, a été dressé au milieu de l’Agepac, « chacune des trois structures a glissé des témoignages au bout des branches. » Un autre arbre, un vrai celui-ci, a été planté par les cadres, « un manguier qui donnera encore de bons fruits dans 150 ans », se projette avec un sourire Antoine Duhaut.

Une journée d’anniversaire qui se combine avec la fête de fin d’année, juste avant le Ramadan. Et ça bouillonne d’activités dans la cour de la Mission Catholique, pour des défis ballon, des danses, des pièces de théâtre ou se faire maquiller.

Stand de maquillage
Stand de maquillage

Le groupe Apprentis d’Auteuil Mayotte continue à regarder plus loin avec Antoine Duhaut, en espérant pouvoir ouvrir un jour un collège, « ouvert aux enfants en difficultés familiales ou scolaires. Pour poursuivre notre activité d’accueil des enfants en souffrance. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...