22.9 C
Dzaoudzi
samedi 20 juillet 2024
AccueilEconomiePremière journée du végétal: Alternatives aux pesticides et gammes de fruits séchés...

Première journée du végétal: Alternatives aux pesticides et gammes de fruits séchés au menu

Cultures de cucurbitacées, avec ou sans filet...
Cultures de cucurbitacées, avec ou sans filet…

On connaissait la vigilance fortes pluies de Météo France Mayotte, mais on n’entend peu parler des réseaux de vigilance Mouches des fruits. S’il veille au grain, c’est sur la santé de nos tomates et de nos fruits. Et anticipe une crise pour éviter tout débordement en traitements pesticides. Il est intégré dans le réseau Ecophyto qui répond à un Plan programmant une réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires.

Pour un particulier, pas facile d’utiliser la citronnelle comme repoussoir à moustique quand l’insecticide est rapide et radical. C’est un peu le dilemme des agriculteurs Mahorais, « sauf que le traitements sont fréquents et préventifs, en décalage avec le risque réel », explique Brice Bouvard, Ingénieur épidémiologiste et de surveillance à la Chambre d’agriculture (CAPAM).

Le Plan Ecophyto a donc été prolongé de 10 ans, avec deux objectifs : « La réduction de 25% des traitements phytosanitaires d’ici 2020, et de la même proportion d’ici 2025. En travaillant avec quelques agriculteurs sur une recherche appliquée », des cas pratiques qu’expérimentent actuellement 13 d’entre eux, « les plus gros. »

Des litchis quasi bio

Brice Bouvard : "Réduire des traitements trop fréquents"
Brice Bouvard : “Réduire des traitements trop fréquents”

Le travail porte pour l’instant sur la diminution des taux de pesticides, « et/ou leur remplacement par un produit moins fort et efficace », complète Thomas Chesneau, Responsable technique de l’atelier maraîchage et exploitation au lycée agricole de Coconi. « Par exemple, en ce moment nous expérimentons la technique du filet protecteur contre la mouche des fruits, qui est à 70% visée par les traitements phytosanitaires. »

Sont concernés par ces traitements les tomates, les concombres, les salades et les courgettes, « essentiellement les cucurbitacées ». A contrario, à Mayotte, les fruits et légumes ne sont pas traités : le manioc, les bananes, les mangues ou les litchis, ces derniers pourraient d’ailleurs être labellisés pour cette raison.

Recul de la commercialisation des cocotiers hybrides

Ces techniques étaient présentées à Dembéni, à la station d’essais du conseil départemental, où 200 agriculteurs sur les 8.000 répertoriés étaient attendus pour cette 1ère Journée de l’élevage du RITA.

Dader Oubeidi explique sa technique de fécondation
Dader Oubeidi explique sa technique de fécondation

Entre deux serres, le stand de la cocoteraie de Coconi expose ses plants de noix de coco. Dans ce secteur, on se prépare déjà à une reconversion. Pourtant, les fécondations de cocotiers entre espèces Mahoraises et Malaisiennes ont tellement fonctionné, que 9.000 plants furent vendus en 2012, mais seulement le tiers les années suivantes. Une gestion défectueuse de l’association qui en avait la charge a éloigné les bailleurs que sont l’Etat et le conseil départemental… Mais la cocoteraie va rebondir : « Nous étudions la possibilité de fournir le marché des cantines scolaires », lance la maitre es fécondation de cocotiers, Oubeidi Dader.

Un peu plus loin, les sachets d’ananas et de bananes séchés sont exposés dans le cadre des premiers essais de transformation alimentaire : « On nous demande d’élargir la gamme fruits séchés, d’améliorer le process de transformation de la papaye râpée », explique Morgane Moenne, Saveurs et senteurs de Mayotte, qui cache un secret, celui de la fabrication semi-industrielle du mataba, « et pour cause, elle n’est pas totalement finalisée. Nous la faisons déguster à l’aveugle, et retiendrons la meilleure. » Il s’agit d’améliorer la vie et le palais des ménages qui travaillent et qui n’ont pas le temps de préparer leur mataba. »

La station de recherche agronomique du conseil départemental à Dembéni
La station de recherche agronomique du conseil départemental à Dembéni

Une visite guidée des serres et des techniques d’innovation était ensuite proposée aux visiteurs.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...