26.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilFil infoNathalie Costantini, Chevalier de la Légion d’Honneur pour sa « participation à...

Nathalie Costantini, Chevalier de la Légion d’Honneur pour sa « participation à une construction » du territoire

Nathalie Costantini, décorée Chevalier de la Légion d'Honneur
Nathalie Costantini, décorée Chevalier de la Légion d’Honneur

La ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem en avait fait la demande pour elle, et lui a remis sa décoration : c’est sous son deuxième prénom Jeanine que Nathalie Costantini avait été nommée Chevalier de la Légion d’Honneur. Et c’est avec ses collaborateurs et ses amis qu’elle partageait un moment convivial ce jeudi soir au Jardin des Saveurs du lycée de Kawéni.

« Ce fut une réelle surprise pour moi, et une fierté de la recevoir des mains d’une ministre à la fois brillante et simple, qui a répété avoir été profondément marquée par son voyage ici », nous confie Nathalie Costantini. Dans son action, elle veut répondre à l’appel du sénateur Thani Mohamed qui interpellait les nouveaux arrivants : « Vous êtes ici pour participer d’une construction ».

La ministre lors de son discours avait souligné sa générosité, mais cette décoration n’a pas d’autres explications que sa volonté d’entreprendre, selon elle, et qui se traduit dans les faits, par la déclinaison militante de son projet académique. Un enthousiasme qui est sa marque de fabrique, à peine freiné, « quand on est à la tête de l’éducation nationale locale, les critiques sont légion beaucoup plus que les honneurs, on est souvent épinglé et pas pour recevoir une légion d’honneur. »

La chorale de M'gombani
La chorale de M’gombani animait la soirée

C’est une vice-recteur qui aime l’île, « comme disait Michel Barat ancien recteur de Corse, ‘les territoires les plus décriés sont souvent ceux qui sont les plus emprunts d’humanité’ », puisqu’elle a demandé d’être reconduite à ce poste, qui « doute très souvent », qui travaille en équipe, « qui me conforte ou me tempère dans mes initiatives », et ils étaient tous là pour en témoigner, et finir la soirée avec elle autour d’un buffet concocté et servi par les élèves des sections restauration et service du lycée, rythmée par la chorale du collège de M’gombani, et sa Marseillaise jazzy.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139521
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139521
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139521
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139521
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139521
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139521
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...