26.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilorangeArmamie : Une frondeuse qui appelle des renforts

Armamie : Une frondeuse qui appelle des renforts

"Le défilé, c'est pour demain", indique Armamie Abdoul Wassion
“Le défilé, c’est pour demain”, indique Armamie Abdoul Wassion

Ils étaient cinq, cinq agents déterminés à vouloir défiler derrière la conseillère départementale Armamie Abdoul Wassion. Ils l’ont donc attendue place de la République, en vain : « Nous avions rendez-vous à 11h30, pour prendre la barge vers midi pour Petite Terre pour prier les anciens et aller sur la tombe de Zéna M’dere, et revenir ensuite au conseil départemental. Mais elle n’est pas là », constate-t-il déçus.

Et pour cause, la conseillère départementale, bouteuse de cabinet hors du Conseil départemental, était dans son bureau, prête à répondre aux questions des journalistes. « J’avais donné cette date du 14 comme ultimatum au président pour se débarrasser de son ‘cabinet de mercenaires’ », mais pas forcément pour manifester aujourd’hui. En effet, le courrier mentionnant le parcours qu’elle a envoyé au préfet mentionne bien une manifestation « à partir » du 14 novembre… « La manifestation, ce sera demain mardi », assure-t-elle.

« Qu’elle suive les procédures ! »

Difficile à suivre l’élue qui compte pourtant sur la population, « c’est sur la mobilisation de ceux qui m’ont élue que je me fonderai pour faire pression sur le président. Parce qu’il fait davantage confiance à son cabinet qu’à nous », nous explique-t-elle depuis son bureau. « Ils étaient 500 lorsque j’ai fait mon meeting », à Passamainty.

Le président Soibahadine appelle l'élue à suivre le règlement intérieur
Le président Soibahadine appelle l’élue à suivre le règlement intérieur

Le président qui s’était déjà exprimé pour renouveler sa confiance en son cabinet, déplore une démarche « anti-institutionnelle », et « cavalière » : « Nous avons voté deux règlements intérieurs, l’un concernant les élus, l’autres le personnel du conseil départemental. Qu’elle suive les procédures qu’elle a elle-même signées. Elle aurait du commencer à me solliciter. Où est son courrier ? »

Outre les quelques déterminés de la place de la République, beaucoup d’agents et quelques élus susurrent tout bas qu’Armamie a raison, qu’il faut changer la manière de travailler au conseil départemental : « La force de l’équipe actuelle, c’est d’avoir revu l’organisation. Mais dans les services, ça ne suit pas. » Mais la plupart ne cautionnent pas la méthode qui mêle médias, procureur et président.

Au cabinet du président, on voudrait que la page se tourne rapidement, « c’est de l’injure publique ! », soupire-t-on.

Le coup d’épée d’Armamie atterrira-t-il dans l’eau, ou aura-t-elle semé des graines de révolte qui pourraient un jour améliorer l’organisation de la maison ?

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...