26.9 C
Dzaoudzi
lundi 30 janvier 2023
AccueilEducation3e semaine de grève des enseignants du 1er degré: Nouvelle manifestation ce...

3e semaine de grève des enseignants du 1er degré: Nouvelle manifestation ce jeudi

Alors que le mouvement de grève des enseignants du 1er degré entame sa 3e semaine, le SNUipp appelle à une nouvelle manifestation ce jeudi 24 novembre, devant le vice-rectorat à partir de 8h30.

.
.

Dans un communiqué, le syndicat explique que «malgré de très fortes perturbations avec plus de 60% des écoles de Mayotte fermées, le vice-rectorat ose encore soutenir que le mouvement est minoritaire. Mieux, au lieu de s’atteler à trouver des solutions avec les grévistes et leur syndicat, la Vice-Rectrice est en train de perdre son temps à missionner ses Inspecteurs de l’Education Nationale à ouvrir les écoles bloquées ou à intimider les grévistes».

Rappelant la légitimité de ses revendications et les soutiens du président du Conseil départemental et du député Ibrahim Aboubacar, le SNuipp réclame toujours la reprise d’ancienneté totale et réelle pour les anciens agents de la Collectivité départementale de Mayotte (CDM). «Les anciens instituteurs de la CDM qui ont été intégrés la fonction publique exerçant leur métier depuis 25 ou 35 ans se retrouvent au 3ème échelon de la classe normale des PE, soit le même échelon que des titulaires 1ères années», dénonce le syndicat.

«La Ministre des Outre-mer avait indiqué lors de son déplacement à Mayotte en septembre dernier qu’une rencontre se déroulera à Paris avant la fin du mois de novembre pour faire un bilan des évolutions des revendications portées au mois d’avril et que des rencontres plus techniques devraient avoir lieu dans l’intervalle». Mais pour le SNUipp, «le gouvernement veut gagner du temps et ne respecte pas ses engagements. Tout le monde concède que les décisions doivent être prises avant la fin de la session budgétaire de la mi-décembre!»

Enfin, le syndicat rappelle son engagement pour obtenir une indexation à 53%, égale à celle de La Réunion et le passage de l’ensemble des établissements scolaires de Mayotte du statut REP en REP+, «comme cela a été réalisé en Guyane, et avec un dispositif plus performant de formation et d’accompagnement des collègues débutants».

La grève et les blocages d’écoles seront donc maintenus «tant que le gouvernement n’aura pas pris au sérieux notre mouvement».

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139114
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139114
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139114
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139114
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139114
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139114
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...