27.9 C
Dzaoudzi
lundi 27 mai 2024
AccueilEnvironnementJournée mondiale des zones humides : 10 sorties gratuites pour découvrir les...

Journée mondiale des zones humides : 10 sorties gratuites pour découvrir les mangroves ce samedi

Cette année encore, Mayotte prend toute sa place dans les événements organisés à l’occasion de la Journée Mondiale des Zones Humides. Les Naturalistes de Mayotte et la fédération d’associations Mayotte Nature Environnement organisent une journée de découverte de la mangrove de Mayotte au grand public. Ce samedi 4 février, ils proposent plus de 10 sorties gratuites partout sur l’île.

Naturalistes mangrovesCe samedi, les visites concernent les mangroves de Kawéni, de la plage d’Hamaha, Passamainty, Tsoundzou, Dembéni, Kani-Kéli, Tsimkoura, Chiconi, Tsingoni et Longoni-Bouyouni. Les départs ont lieu à 9h ou à 14h (voir l’affiche pour les horaires et lieux de rendez-vous). Aucune inscription n’est nécessaire.
Ces sorties sont organisées avec les associations partenaires de l’événement : ADEDUPASS, ICI, Le Regard du Coeur, les Gardiens du Littoral, Virage Nord, AME, ASDM et Tsarafizahana.

Cette journée sera précédée d’un séminaire organisé par le Conseil Départemental sur la gestion durable de la mangrove de Mayotte qui aura lieu à l’hémicycle ce vendredi 3 février. De très nombreux intervenants sont attendus.

Les actions de sensibilisation sur les zones humides semblent nécessaires au vu des menaces qui pèsent sur cet écosystème pourtant si indispensable. Au cours des 50 dernières années, la moitié des mangroves dans le monde a disparu. Selon l’UICN, plus de 11 types de mangroves sur les 70 présentes dans le monde sont menacés d’extinction. Pourtant, le rôle indispensable des mangroves est indéniable: au-delà de l’importance écologique de cet écosystème (abri pour les oiseaux, les crabes, lieu de reproduction pour les poissons, etc.), les services rendus à l’homme par cet écosystème sont énormes (protection des côtes, pêche, tourisme, etc.).

A Mayotte, on estime les services rendus par les récifs coralliens et la mangrove à hauteur de 11 millions d’euros pour la protection côtière, 9 millions d’euros pour la pêche et 6 millions d’euros pour le tourisme et les loisirs (étude IFRECOR). Pourtant, la mangrove de Mayotte est en danger. Le dépôt de déchets dans les mangroves met en péril la santé de cet écosystème, tout comme les rejets d’eaux usées non traitées. La coupe de palétuviers est également une menace qui pèse sur les mangroves.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...