27.9 C
Dzaoudzi
mercredi 28 février 2024
AccueilFil infoCommémoration de l’abolition de l’esclavage au MuMa: une journée sur la traite...

Commémoration de l’abolition de l’esclavage au MuMa: une journée sur la traite négrière dans notre région

Le samedi du MuMa commémore l’abolition de l’esclavage. Le 29 avril, le musée de Mayotte organise une journée consacrée à la traite négrière dans l’archipel des Comores, un sujet qui reste encore tabou et parfois nié dans l’imaginaire collectif.

MUMADes données historiques et issues d’archives permettront d’asseoir les réalités du passé. Des espaces d’animations seront proposés pour la découverte de ce pan de l’histoire sombre de la région. Divers ateliers de médiations sensibiliseront enfants, jeunes et adultes sur la connaissance de leur histoire et de leur patrimoine.

Cette rencontre sera animée par Inssa-De-N’Guizijou M’Dahoma, chercheur sur l’histoire, attaché de conservation à la Direction des Archives départementales et de la Documentation scientifique du Conseil Départemental.

Il présente ainsi le sujet: «Si les traites d’êtres humains ont toujours existé depuis l’antiquité, la traite qui touche l’Afrique orientale et l’océan Indien est la plus massive et, paradoxalement la plus méconnue. Idéalement situé dans le canal de Mozambique, l’archipel des Comores est à la fois un témoin et un acteur avisé de la traite négrière dans l’océan Indien. En effet, il a existé dans cette région un système de traite antérieure à l’arrivée des européens. Les Comoriens parcourent l’océan Indien en boutre afin d’acquérir des esclaves à Madagascar, au Mozambique, etc. pour alimenter la traite locale, régionale et internationale».

Le programme de ce samedi 29 avril :
– Ouverture du Muma en visite libre – de 9h à 16 h
– Exposition sur «l’esclavage dans l’océan indien de l’Antiquité aux abolitions»
– Visites accompagnée à 9h des expositions du Musée et à 9h45 de l’exposition sur l’esclavage.
-Conférence 10h15-11h15: «La traite négrière dans l’archipel des Comores du XVème au XIXème siècle», avec Inssa Madahoma
-Animation et initiation au mshogoro (13h à 14h)
– Animation (permanente) : – Msindzano – Atelier feuille coco (construction de masheve) – « Goûter au musée » – Jeu sur le lexique lié aux mots anciens – Grand Jeu (le circuit des esclaves dans l’Océan Indien) – Animation du SHITETE (jeu ancien)
-Atelier calligraphie arabe: (sur inscription avant le 23/02/2017) de 14h à 15h30.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139119
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139119
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139119
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139119
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139119
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139119
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...