28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 28 février 2024
AccueilFil infoFausse alerte à la bombe : interpellation de deux adolescents

Fausse alerte à la bombe : interpellation de deux adolescents

Lycée Tani Malandi de Chirongui
Le lycée Tani Malandi de Chirongui

A la suite de l’alerte à la bombe ayant impliqué mercredi l’évacuation du lycée professionnel de Chirongui, deux élèves de 16 ans ont été interpellés et placés en garde à vue. La gendarmerie revient sur les faits :

“Le 31 mai 2017 à 9h, la secrétaire du proviseur du lycée professionnel de Chirongui reçoit un appel téléphonique d’un individu annonçant que son frère, scolarisé en classe de seconde, s’est rendu au lycée en possession d’une bombe. Aucune autre information n’est communiquée par l’appelant.
Immédiatement informé, le chef d’établissement en réfère sans délai auprès du vice-rectorat. En concertation avec l’autorité administrative et le commandement de la gendarmerie de Mayotte, l’évacuation immédiate de l’établissement est décidée.
En présence d’une quinzaine de militaires de la BTA de Mzouazia ainsi que des DSI éponyme et de celui de Sada, les 950 élèves, 45 professeurs, 12 administrateurs sont évacués dans le calme.
L’Antenne GIGN locale est pré-alertée.

Le lycée de Chirongui
Le lycée de Chirongui

Après évacuation, les élèves sont rassemblés à distance, sur le parking des bus. Un gel des lieux et mis en place et un dispositif de fouille est déployé. L’ensemble des locaux éducatifs et techniques est fouillé et une vérification visuelle des sacs est réalisée. Aucun objet susceptible de nuire n’est découvert.
Sur décision de l’autorité administrative, les élèves sont réintégrés dans les salles de cours.

Concomitamment, les investigations entreprises permettent rapidement d’identifier le titulaire du téléphone portable à l’origine de l’alerte. Son audition, puis celle de l’utilisateur habituel du téléphone, lui-même scolarisé dans l’établissement, permettent d’établir que le portable aurait été prêté un court instant à deux autres élèves qui auraient saisi l’occasion pour passer l’appel.

L’enquête se dirige vers un canular imbécile.
Le 1er juin 2017 à 10h30, deux adolescents âgés de 16 ans sont interpellés au sein de l’établissement et placés en garde à vue dans les locaux de la BTA de Mzouazia pour : «divulgation d’information fausse afin de faire croire à une destruction dangereuse ». Deux autres personnes sont entendues en qualité de témoin.
La commission de telles infractions peut entraîner des peines pouvant aller jusqu’à 30 000 € d’amendes et 2 ans d’emprisonnement.

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...