29.9 C
Dzaoudzi
samedi 2 mars 2024
AccueilFil infoLa députée Ramlati Ali oriente son action vers le terrain

La députée Ramlati Ali oriente son action vers le terrain

Ramlati Ali à la mairie d'Acoua
Ramlati Ali à la mairie d’Acoua

En se rendant à Acoua pour y rencontrer le maire, la députée Ramlati Ali en a profité pour s’exprimer sur son élection et ses objectifs de parlementaires.

Le contact régulier avec les élus locaux, c’est plutôt la prérogative des sénateurs. Mais la députée Ramlati Ali explique tenir là un engagement de campagne : “le recueil des doléances et l’accompagnement des collectivités locales, au sein des différents ministères parisiens restent une grande préoccupation.” Des collectivités qui s’estiment “non entendues et mal comprises par les services déconcentrés de l’Etat à Mayotte”.

Son attaché parlementaire revient sur les remous autour de son élection : “Beaucoup ont reproché à la Députée un prétendu silence quant à son action. Celle-ci répond qu’elle était seule dans un premier temps pour gérer le dépôt de ses comptes de campagne, validés par le Conseil Constitutionnel, le contentieux électoral qui l’oppose à son concurrent malheureux, les formalités administratives que doivent remplir tous les parlementaires, et les travaux à l’Assemblée Nationale dont elle est l’une des secrétaires, ne lui permettaient pas de s’exprimer à sa guise”.

La députée a pu présenter pas moins de quatre assistants parlementaires (en plus de son attaché parisien), en grande majorité des élus locaux : Mairiame Djoumoi Binti, conseillère municipale de la commune de Pamandzi, Moidjoumoi Madi, conseillère municipale, commune d’Acoua, Kaouidine Ibrahime, suppléant de la députée commune de Bandraboua, Nassuf-Eddine Daroueche, Conseiller Délégué, commune de Mamoudzou.

Elle annonce vouloir également “rencontrer régulièrement ses administrés”et les élus dans leurs localités et au sein de sa permanence à Koungou.

En compagnie de la conseillère départementale d’Acoua Toyfriya Anassi, et du maire Ahmed Darouechi, elle se félicite de l’unité retrouvée des élus Mahorais.

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...