22.9 C
Dzaoudzi
samedi 20 juillet 2024
AccueilFil infoDeux pêcheurs comoriens secourus après une disparition de 10 jours en mer,...

Deux pêcheurs comoriens secourus après une disparition de 10 jours en mer, les pêcheurs mahorais toujours recherchés

Des pêcheurs en mer (archives)
Pêcheurs en mer (archives)

Depuis plusieurs jours le CROSS de la Réunion diffuse des messages à tous les navires de commerce évoluant dans le canal du Mozambique afin de les alerter sur la disparition de deux pêcheurs comoriens depuis le 17 janvier 2018.

C’est dans ce contexte que le samedi 27 janvier 2018, vers 20H45 heure locale, le navire de commerce THE GUARDIAN, un vraquier battant pavillon panaméen reporte au CROSS Réunion une barque de pêche sur leur arrière faisant des signaux lumineux avec deux personnes à bord.

Le navire se déroute pour porter assistance aux pêcheurs. Les rescapés ont reçu de l’eau potable et de la nourriture une fois à bord. Les marins ne souffrant d’aucun problème médical particulier, le CROSS Réunion en collaboration avec l’organisation des secours en mer de Mayotte (affaires maritimes), déroute le navire aux abords de Mayotte pour un transbordement des rescapés.

Ce dimanche, vers 3 heures, heure locale, les rescapés ont été pris en charge à bord du moyen nautique M’DJABBAR de la brigade nautique de la gendarmerie à proximité de la passe de M’tsamboro pour les ramener à terre. Après enquête, les deux marins avaient appareillé d’Anjouan le 26 janvier pour pêcher vers les grandes Comores avant de subir une panne moteur. Les deux naufragés sont des pêcheurs professionnels de la République des Comores, que la gendarmerie a pris en charge pour la nuit. Ils sont aujourd’hui sains et saufs. Les services de l’État en collaboration avec des élus de la CAPAM ont organisé leur retour vers Anjouan, en les accompagnant notamment jusqu’à la limite de nos eaux territoriales.

Concernant les deux pêcheurs mahorais partis d’Hamjago le 19 janvier 2018 et toujours disparus, la diffusion des messages SAFETYNET aux navires de commerce se poursuit.
Le CROSS Réunion rappelle, quelle que soit la zone de navigation, qu’il est nécessaire de vérifier les conditions météorologiques avant de prendre la mer et d’être équipé d’une radio VHF permettant de contacter rapidement les secours ou de relayer une détresse aux navires sur zone

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...