26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 18 juillet 2024
AccueilorangeUn espace de libre parole pour les jeunes d'Iloni

Un espace de libre parole pour les jeunes d'Iloni

Après un premier point jeunesse au CUFR, l'association étudiante AECUM a inauguré un second accueil pour les jeunes au CCAS d'Iloni. Un lieu d'écoute et d'échange, entre jeunes et sans tabou.

Benoise Ben Athman, présidente de l’association étudiante AECUM a signé ce vendredi avec la mairie de Dembéni un partenariat inédit. Il s’agit d’offrir aux jeunes de la commune un espace de parole “non moralisateur”, dans un “langage commun, entre jeunes” moins gênant qu’avec “des professionnels ou des adultes”. Et surtout, anonyme.
La jeune présidente d’association salue ainsi “des actions mises en place par et pour les jeunes”.

Concrètement, deux après-midi par mois, des jeunes formés aux problématiques des conduites à risque, qu’elles soient de nature sexuelle ou qu’il s’agisse de conduites addictives, recevront les jeunes qui le souhaitent dans une petite salle intimiste et discrète du CCAS. Là ils pourront aborder tous les sujets “un peu tabous”. Pour la présidente d’AECUM, il s’agit là d’un “service innovant à une jeunesse qui demande à être entendue et écoutée”.

L’accueil est prévu tous les deuxièmes mercredis du mois au CCAS d’Iloni

Le service s’adresse aux “jeunes de 15 à 25 ans” note la maire de Dembéni. “Les jeunes sont reçus par d’autres jeunes, de fait, les barrières tombent. Pour autant, le secret professionnel et médical aura toute sa place en ce lieu” rassure-t-elle.
Dans un territoire où “67% de la population a moins de 20 ans, chaque action vers les jeunes est importante” appuie Issa Issa Abdou, vice-président du Conseil Départemental en charge des affaires sociales.

L’initiative est venue de “plusieurs constats” relate Saïd Mouhamadi, responsable du dispositif étudiant relais santé et salarié d’AECUM. “On est partis du constat simple qu’il n’y avait à Dembéni ni infirmière, ni médecin de prévention santé. Le dispositif relais santé devait pallier ce manque. Le besoin s’est manifesté de lui-même en discutant avec les jeunes qui se disent plus en confiance s’il discutent avec d’autres jeunes. Les interlocuteurs sont des étudiants du CUFR qui ont été spécialement formés aux questions d’addiction et de conduites à risque.”

Pour autant, cet accueil n’a pas vocation à se substituer à l’intervention parfois nécessaire d’un professionnel médico-social. Les jeunes qui accueilleront leurs homologues pourront orienter leurs interlocuteurs vers l’assistante sociale du CCAS ou tout professionnel approprié. Quand leur seule écoute ne suffira pas, ils serviront de premier contact.

Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...