26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 18 juillet 2024
AccueilOcéan IndienLe Service des étrangers toujours ouvert sous protection

Le Service des étrangers toujours ouvert sous protection

Cela fait plus de deux semaines maintenant que les deux murs de Plexiglas de part et d’autre du service des Migration et de l’Insertion ont été érigés pour en protéger l’activité. Monopolisant les forces de l’ordre pour rien.

Le Boulevard Salvator qui englobe le service des étrangers, continue à être tron(çon)né. Car ceux qui y habitent ou y travaillent doivent passer matin et soir le mur du « çon », qu’un Canard du mercredi ne désavouerait pas. Nous avons interpellé Dominique Sorain sur la pérennité des deux édifices en Plexiglas, et s’il reste placide, le préfet a du mal à cacher son impatience : « Nous monopolisons en permanence plusieurs policiers et gendarmes qui seraient plus utiles sur les interventions de sécurité publique ».

Et les policiers qui sont chargés de protéger l’accès à la rue de la préfecture, ne cachent pas leur désappointement, « nous sommes démotivés quand nous entendons qu’une intervention est en cours sur un cambriolage et que nous sommes coincés ici ».

Les femmes sont parvenues à bloquer les portes du conseil départemental un court instant ce mercredi, en demandant à rencontrer le président du conseil départemental, qui était absent. Les policiers ont du intervenir pour rouvrir l’accès. Une formation au nouveau logiciel pour les agents de la DPSU a ainsi été retardée.

Fermeture du port d’Anjouan

Le préfet Dominique Sorain lors d’un court point sur l’ouverture du service des étrangers

Le préfet rappelle que les étrangers sous récépissé n’ont pas pour vocation à rester indéfiniment sur le territoire, et tout blocage empêcherait de traiter leur cas. Les femmes continuent à camper en haut de la place Mariage. « J’espère que les esprits vont s’apaiser, mais tant que ce n’est pas le cas, les murs en plexi restent. Je suis toujours ouvert au dialogue. »

Le service fonctionne désormais sur rendez-vous, « et le restera. On ne peut tolérer cette foule présente en permanence dans la rue, ça ne rime à rien. » Pour rattraper le retard pris, l’effectif sera renforcé, et les premières demandes sont toujours à déposer dans la boite à lettre dédiée.

Du côté des reconduites à la frontière, elles ont été de nouveau suspendues « en raison de la fermeture du port d’Anjouan en lien avec l’insurrection de la semaine dernière, mais elles vont reprendre de manière non officielle mais efficace ». Il n’y a officiellement pas d’afflux de demandes d’asile comoriennes provoquées par le climat de répression post insurrection, « nous en avons habituellement environ 200 par an, dont 98% sont rejetées. »

Intervention de la police nationale au CD ce mardi

Mais par contre, des insurgés de la Médina de Mutsamudu auraient posé le pied sur l’île ce mardi, et auraient trouvé refuge à la brigade de gendarmerie. Nous attendons davantage d’informations sur ce sujet.

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...