28.9 C
Dzaoudzi
jeudi 23 mai 2024
AccueilorangeMise en place de la contravention électronique à Chirongui

Mise en place de la contravention électronique à Chirongui

Automobilistes attention ! A Chirongui, vos PV passent à l'ère modernes et seront transmis directement à Rennes. A noter qu'une infraction au stationnement coute maintenant 135 euros, soit presque trois fois plus qu'avant.

En novembre 2018 la ville de Chirongui à signé en partenariat avec les services de l’état (Préfecture de Mayotte) une convention ANTAI (Agence Nationale de Traitement Automatisé des Infractions).

Après une longue période d’information et de médiation concernant les infractions au code de la route (infraction routière et au stationnement) la ville de Chirongui, informe que “à compter du 1er décembre 2018, le dispositif du Procès-Verbal Electronique (GVE) sera mis en place dans la commune. Les policiers municipaux et agents de surveillance de la voie publique (ASVP) établiront une contravention au moyen d’un terminal électronique individuel.

Tous les types d’infractions au code de la route pourront être sanctionnés par le PVE (chaque service Police Municipale et ASVP verbaliseront selon leurs prérogatives). Avec ce nouvel équipement, l’infraction est ainsi saisie et transmise directement au Centre National de Traitement à Rennes, seule habilité à recevoir des réclamations ou contestations. L’automobiliste est informé de cette verbalisation par le biais d’un papillon apposé sur le pare-brise du véhicule. L’avis de contravention est ensuite adressé par courrier à l’adresse du titulaire de la carte grise par le centre national.

Cette modernisation permet :
♣ d’assurer l’équité entre les contrevenants,
♣ d’éviter les erreurs de transcription,
♣ de permettre de payer les contraventions par Internet,
♣ d’éviter le vol ou la perte des procès-verbaux,
♣ d’alléger la charge administrative des agents verbalisateurs, gain de temps qui leur permet d’être plus présents sur le terrain.

A noter : évolution de la verbalisation pour le stationnement très gênant

L’État, par décret n° 2015-808 du 2 juillet 2015 relatif au plan d’actions pour les mobilités actives et au stationnement, a décidé de porter à 135 €, au lieu de 35 € jusqu’à présent, le montant des amendes pour les infractions liées au stationnement « très gênant » sur les trottoirs, les passages piétons et les pistes cyclables. Soyez vigilants !”

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139509
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139509
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139509
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139509
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139509
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139509
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...