26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 23 mai 2024
AccueilorangeContrôles anti-fraude des restaurants, des brochettis et des garages

Contrôles anti-fraude des restaurants, des brochettis et des garages

Les contrôle d’emploi de main d’œuvre non déclarée sont fréquents dans les restaurants, moins dans les brochettis. Celui des 20 et 21 août englobait tout le monde, ainsi que les garages.

Dans le cadre du plan d’actions décidé au sein du Comité Opérationnel Départemental Anti-Fraude (CODAF) co-présidé par le Préfet et le Procureur de la République, des actions de contrôles de restaurants sont organisées régulièrement. Une nouvelle opération a eu lieu à Pamandzi le 20 août 2019 et Chirongui le 21 août 2019.

Au cours de cette opération coordonnée entre les services de la DIECCTE (inspection du travail) et de la DAAF (services vétérinaires), 6 établissements ont pu être contrôlés.
Plusieurs situations de travail dissimulé et d’emploi d’étrangers sans titre de travail ont été relevées. Elles donneront lieu à des poursuites pénales.

La préfecture de Mayotte indique qu’en outre, « compte tenu des menaces pour la santé publique et notamment l’absence des bonnes pratiques d’hygiène et de maîtrise des températures des produits élaborés, la DAAF a procédé à la destruction immédiate de denrées alimentaires et déclenché une procédure de fermeture administrative pour trois de ces établissements.”

Contrôle des garages par le CODAF

Les contrôles des restaurants et notamment des brochettis vont se poursuivre à échéance régulière.

Les 250 garages de l’île, dont 120, dans le secteur informel, sont également dans le viseur du CODAF. Une nouvelle action de contrôles de plusieurs garages a ainsi été organisée le mercredi 28 août 2019 à Passamainty et Dembéni.

Au cours de cette opération coordonnée entre les services de la police aux frontières et de l’inspection du travail (DIECCTE), six garages ont pu être contrôlés.
Lors de ce contrôle, de nombreuses situations de travail dissimulé ont été constatées (au moins un garage sans activité déclarée et l’emploi de plusieurs étrangers sans titre de travail) ainsi que des manquements à la réglementation relative à l’hygiène et la sécurité des travailleurs. Elles donneront lieu à des poursuites pénales.

Les contrôles relatifs au travail dissimulé sous toutes ses formes vont se poursuivre et s’intensifier dans les garages au cours de l’année.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...