28.9 C
Dzaoudzi
samedi 13 avril 2024
AccueilFil infoContrôle de 5 scooters-taxi illégaux

Contrôle de 5 scooters-taxi illégaux

Dans le cadre du plan d’actions décidé au sein du Comité Opérationnel Départemental Anti-Fraude (CODAF) co-présidé par le Préfet et le Procureur de la République, Le contrôle des activités de taxis fait partie des cibles prioritaires.

L’activité illégale de transport de personnes sur des scooters connaît un développement exponentiel à Mayotte. Elle engendre des risques multiples :

  • risques importants pour les passagers (défaut d’assurance pour le transport de personnes en cas d’accident)
  • défaut d’hygiène (casques non homologués)
  • concurrence déloyale pour les taxis réguliers

Le CODAF a décidé d’engager des contrôles des scooters exerçant l’activité de transport sur le territoire et dont les premiers ont eu lieu mercredi 4 septembre 2019 dans la matinée sur la commune de Mamoudzou.

Au cours de cette opération coordonnée entre la Brigade Mobile de Recherches de la Police Aux Frontières (PAF) et l’inspection du travail (DIECCTE), il a été procédé au contrôle de 5 scooters exerçant le transport illégal de personnes.

Ces scooters ont été identifiés et interceptés. Ils ont fait l’objet d’une immobilisation immédiate et leurs propriétaires risquent la confiscation définitive voir la destruction de l’engin. Les recettes ont également été saisies. Les chauffeurs et les propriétaires de ces scooters feront l’objet de procédures pénales pour dissimulation d’activité, emploi d’étranger sans titre de travail et exercice illégale de la profession de taxis.

Le CODAF rappelle que l’activité de taxi est réglementée et ne peut s’exercer sans obtenir une autorisation de mise en exploitation. L’activité de taxis en scooter s’exerce en toute illégalité. Les propriétaires de scooters qui mettent à disposition leur engin pour exercer cette activité encourent les mêmes peines que les utilisateurs.

La lutte contre l’activité de transport de personnes à l’aide de scooters va se poursuivre sur tout le territoire et d’autres opérations de contrôles sont d’ores et déjà programmées dans les prochains jours.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

3 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...