27.9 C
Dzaoudzi
jeudi 30 mai 2024
AccueilorangeDes barrages pour une mosquée à Longoni

Des barrages pour une mosquée à Longoni

Ce qui se passe à Longoni ce vendredi matin dépasse l'entendement, les témoignages oscillent entre la colère et l'incrédulité. Empêchés de construire illégalement une mosquée, des habitants ont érigé des barrages.

“On travaille au village de Longoni, et nous attendons depuis 3 heures assis sur le rond point que ça se débloque”, clament des agents en vêtement de travail.

La gendarmerie empêche tout déplacement au delà du rond-point du port de Longoni en allant vers le Nord. Et les habitants du Nord de l’île sont déviés à Dzoumogne, pour un grand tour par Combani. En cause ? Une mosquée que des personnes avaient commencé à construire sur le terrain d’un particulier, “et sans autorisation d’urbanisme”, nous indique la mairie. En étant empêchées, elles ont eu comme réflexe premier de bloquer la route pour obtenir gain de cause. “Trois barrages sont érigés” indique la gendarmerie, et dès 6h, la fumée de pneus enflammés s’élevait dans le ciel.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, les gendarmes privilégient “le dialogue”, en présence de représentants de la mairie et du conseil départemental.

La culture ne passera pas ce matin à Longoni

Difficile d’imaginer que les auteurs de ces barrages comprennent la portée de leur geste: les salariés et scolaires qui se sont levés à 5h voire 4h du matin pour certains, les déchargements du port à destination du Nord bloqués, les automobilistes épuisés qui doivent faire un grand tour, avec garantie de bouchons interminables au sud de Mamoudzou…

Entrepreneur et enfant de la commune, Tanchiki Maore (MAP, hôtel Trévani), ne cache pas son exaspération d’un acte qui casse les efforts menés sur Koungou pour ramener le calme: “Je n’ai pas pu aller sur les chantiers que j’ai au Nord avec la DEAL, quant aux particuliers qui ont des problèmes de fosses septiques, ils ont pris leur journée pour rien, je ne pourrai pas aller la vider ce matin. Et la moitié de mes salariés n’ont pas pu passer. Ils vont finir par décourager tous ceux qui se battent pour la communes avec des actions comme ça !”

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...