27.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 juin 2024
AccueilFil infoA la suite du double meurtre de jeunes, le président des maires...

A la suite du double meurtre de jeunes, le président des maires appelle au dialogue

Répondre efficacement à la violence des jeunes passera par le retour au calme et aux échanges entre habitants et élus des villages concernés, juge Madi Madi Souf qui a rencontré les maires et voit le préfet ce mardi. 

Que ce soit les lycéens à Mamoudzou ou les habitants des deux villages d’Handrema et de Mtsamboro, les manifestations sont l’expression des violentes émotions ressentie à la suite les deux homicides. Pour dépasser ce moment et trouver des solutions qui sont autant sociales que sécuritaires, il faut renouer le dialogue “entre tous les protagonistes”, en appelle Madi Madi Souf, le président de l’Association des Maires de Mayotte (AMM). Les oppositions entre les bandes de jeunes prenant souvent racine dans celles de villages, les adultes doivent montrer l’exemple.

C’est ainsi que le président des maires a rencontré ses homologues d’Acoua et de M’tsamboro ce lundi 19 avril dans le cadre d’une réunion de travail portant sur les récents évènements dramatiques qui touchent le nord de l’île, l’assassinat du jeune Miki ainsi que les barrages érigés à Acoua et Handréma. “Devant la détermination des deux Maires, Monsieur le Président tient à leur renouveler tout son soutien. Leur deuil est aussi celui de l’ensemble des Mahorais, indique le communiqué de l’AMM, Messieurs Marib Hanafi, et Laïthidine Ben Saïd, n’ont jamais failli à leurs obligations. Déterminés, ils n’ont jamais relâché leurs efforts, depuis cet horrible crime du 8 avril dernier”.

Madi Souf en appelle au calme, à la responsabilité de chacun, et à la reprise du dialogue entre tous les protagonistes. “Une solution de sortie de crise doit être trouvée”.

A cet effet, il rencontrera le préfet ce mardi 20 avril en fin de matinée avec un double objectif : trouver des solutions globales à cette problématique de la violence et de l’insécurité qui gangrène notre département depuis trop longtemps, tout mettre en œuvre pour que les barrages soient levés.

“Notre département traverse des moments très difficiles. Faisons en sorte à ce qu’ensemble, nous puissions apporter les solutions attendues par la population, notamment ces jeunes qui se sentent oubliés par les adultes. Nous avons une obligation de réussir, le tout dans la cohésion, l’entente cordiale et l’unité.”

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139518
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139518
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139518
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139518
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139518
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139518
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...