27.9 C
Dzaoudzi
lundi 27 mai 2024
AccueilEconomieVers un remboursement au Département des dépenses de PMI par la CSSM

Vers un remboursement au Département des dépenses de PMI par la CSSM

Le service de la PMI, géré par le Conseil départemental, engage d'importants frais de santé, normalement pris en charge par la sécurité sociale. Mais pour les étrangers sans titre, c'est le Département qui mettait jusqu'à présent la main à la poche. Une convention permet désormais de récupérer de la CSSM de jolies sommes, qui seront réinjectées dans la médecine préventive.

Ce jeudi 24 février, le Conseil départemental signait avec la caisse de sécurité sociale de Mayotte une convention permettant la prise en charge par le CSSM des frais de santé des usagers sans assurance de la PMI, la protection maternelle et infantile. Madi Velou, vice-président du CD en charge du médico-social, explique l’intérêt de cette convention.

Le JDM : Il y a quelques semaines, le Département signait une première convention avec la CSSM sur les jeunes en situation de handicap de l’ASE, de quoi s’agit-il aujourd’hui ?

Le vice président Madi Velou

“Aujourd’hui il s’agit d’une convention CD-CSSM sur les PMI. On y accueille beaucoup de personnes, certaines sont françaises, on peut alors facilement se faire rembourser par la sécurité sociale, et il y a toute une partie malheureusement qui n’a pas tous les documents administrative, il y a alors une prise en charge qui se fait à 100% par le Conseil départemental. Or, on reçoit beaucoup plus de personnes en situation irrégulière. Avec cette convention on va formaliser les choses et on va faire une entrée financière de la part de la CSSM pour soulager cette activité et pour qu’on ne soit pas les seuls à la financer”.

 

Quelles recettes espère récupérer le Département et pour en faire quoi ?

Pour cette première année nous espérons faire entrer entre 300 000 et 400 000€, c’est énorme. Derrière il y a toute une politique qui est d’aller vers la population, d’aller chercher les personnes. Bien qu’on ait des PMI un peu partout, les gens ne viennent pas forcément faire vacciner les enfants. Donc l’obligation de vaccination pour la rentrée, on va faire de ça une réalité avec cette convention en allant chercher les familles, et en faisant tout un travail autour de la parentalité et des naissances.

Le conseil départemental seul ne peut pas financer toutes les belles initiatives, mais l’idée est de pouvoir aller plus loin dans les projets et les partenariats. On réunira tous les acteurs du terrain pour travailler autour de la parentalité, de la sexualité, des maladies, pour qu’on ait une population en forme. C’est plus de médecine préventive mais aussi de suivi, y compris de toute cette population qui ne vient pas nous voir.

D’autres conventions sont prévues, quels sont les projets à venir ?

Madi Velou avec le directeur de la PMI

Il y aura d’autres conventions, autour des personnes âgées, et des personnes handicapées, pour lutter contre l’isolement, proposer des activités, les amener vers des choses qu’ils n’ont jamais fait mais aussi en luttant contre les maladies. Le besoin de mettre des auxiliaires de vie à proximité des personnes isolées et malade n’est plus à justifier, mais plutôt à déployer.

Propos recueillis par Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...