28.9 C
Dzaoudzi
samedi 13 avril 2024
AccueilFil infoLe collectif Mayotte en Sous-France plaide pour une entrée de Mayotte dans...

Le collectif Mayotte en Sous-France plaide pour une entrée de Mayotte dans l’Espace Schengen

Une série de revendications a été adressée pour tenter d'endiguer la violence et l'immigration à Mayotte. Certaines sont déjà sur la table, d'autres plus difficiles à envisager, mais la liste apporte au gouvernement une piqûre de rappel sur la situation sécuritaire de l'île.

Les collectifs RémaA et Mayotte en Sous-France réclament un “plan d’urgence sécuritaire et migratoire” pour Mayotte. Après avoir rencontré le directeur de cabinet du ministère de l’Outre-mer, ils lui écrivent leurs propositions, dont certaines sont déjà dans les tiroirs.

Une “adaptation de la réponse pénale” fait partie des demandes formulées il y a quelques jours par les maires de Mayotte au préfet, et la création d’une cour d’Appel de plein exercice et d’un Palais de Justice pour faire face à un tribunal désormais trop petit, sont en projet. Renforcer le taux d’élucidation des crimes est déjà une réalité selon le parquet de Mamoudzou, qui affiche un des meilleurs taux d’élucidation du pays. Des renforts de police et de gendarmerie rejoignent aussi une demande constante des autorités locales, même si la construction de nouvelles casernes et de bases militaires, demandée par les collectifs peut se heurter au sempiternel problème du foncier.

Sur le front migratoire, les collectifs proposent notamment d’intégrer Mayotte à l’Espace Schengen et d’y faire intervenir Frontex pour la protection des frontières. Là encore une demande portée aussi par les élus locaux.

Un “plan Marshall” est réclamé également pour sécuriser écoles et trajets scolaires avec “des militaires” ainsi que la construction d’une “prison pour mineurs” et d’un centre éducatif fermé. Le centre de Majicavo ne compte actuellement que 30 places pour mineurs. Un “partenariat de coopération juridique” avec les Comores est aussi réclamé. Une demande plusieurs fois évoquée par le passé, et dont l’avenir est plus un problème diplomatique que de volonté politique.

L’ensemble des propositions est à retrouver ici :
Proposition pour un plan de reconquête Républicaine à Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...