22.9 C
Dzaoudzi
samedi 20 juillet 2024
AccueilorangePlébiscite pour Marine Le Pen à Mayotte

Plébiscite pour Marine Le Pen à Mayotte

C’est une gifle que le département a infligée au candidat sortant. Plus que l’adhésion aux thèses de l’extrême droite, les 42,6% en faveur du Rassemblement national sont le marqueur de l’exaspération vis à vis des mauvais résultats en matière de lutte contre la délinquance et contre l’immigration clandestine. Si Emmanuel Macron veut grappiller des voix, il devra en tenir compte.

Dans un contexte où les partis traditionnels, PS et LR, ont éclaté en faisant moins de 5% des voix sur le plan national, la lutte contre l’immigration clandestine, grande cause départementale, l’a emporté à Mayotte. Selon les résultats territoriaux que nous avons publiés ce dimanche, Marine Le Pen arrive en tête dans 14 communes, et dans 4 d’entre elles, à plus de 50%, Acoua (53%), Bandraboua (55%), Kani Keli, 61,3% et Boueni, 62,48%. Et son challenger dans la plupart des communes est… Jean-Luc Mélenchon. Un vrai vote de contestation. Sur le plan national, ce dernier a réduit son écart avec la candidate du RN quelques heures après les premiers résultats.

Jean-Luc Mélenchon qui arrive en tête dans une commune dont le maire LR a du s’étrangler, Mamoudzou où il totalise 32,14% de voix, suivi par Marine Le Pen, 28,58% et Emmanuel Macron, 21,74%, pour une participation inférieure de 2 points par rapport au reste du département.

Emmanuel Macron arrive en courte tête sur Marine Le Pen dans une seule commune, à Dzaoudzi, 31%, contre 29,5% MLP, et 28,3% Mélenchon.

Présidentielle, Macron, Le Pen,
Les estimations à 20h, révisées à la baisse ensuite pour Marine Le Pen

La même sanction au second tour ?

Un marqueur généralisé à l’échelle du territoire non forcément de l’adhésion générale aux thèmes de l’extrême droite, mais de se doter d’un candidat qui semble proposer des solutions faciles pour lutter contre l’immigration clandestine. Le retrait du droit du sol en fait partie.

Quelles sont alors les marges de manœuvre d’Emmanuel Macron ?

Les outre-mer ont rejeté majoritairement la candidature du président sortant. Mais pas tous avec le même vote. Jean-Luc Mélenchon arrive en tête en Guyane, Guadeloupe et Martinique.

Ironie de l’histoire, quelques mois après le divorce avec le rejet du projet de loi Mayotte, le département devient un enjeu pour le président sortant. Même avec 92.000 électeurs, et 40,31% de participation. Car le Rassemblement national y obtient 42,67% des voix, suivi par Jean-Luc Mélenchon, 23,9%, Emmanuel Macron, 16,94%, Valérie Pécresse, 8,02%. Sur le département, Marine Le Pen totalise 15.000 suffrages, auxquels il faut rajouter les 500 obtenus par Eric Zemmour pour rassembler les voix d’extrême droite. Une parole vers notre territoire serait la bienvenue, avec des gages fermes par exemple sur des résultats dans la lutte contre la délinquance. Et pourquoi pas un déplacement dans l’entre-deux tours.

« Ne ménageons aucun effort, allons convaincre chacune et chacun », a lancé Emmanuel Macron ce dimanche soir. Les mahorais n’attendent plus de voir, ils brandissent un bulletin.

Anne Perzo-Lafond

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...