23.9 C
Dzaoudzi
lundi 22 juillet 2024
AccueilEnvironnementEnvironnement : un décret définit les zones couvertes par une « protection forte »

Environnement : un décret définit les zones couvertes par une « protection forte »

Parce que la France s’est engagée à protéger dès 2022 au moins 30% de son territoire, dont 10% sous « protection forte », il fallait établir des critères pour cibler les zones concernées. Le préfet de Mayotte avec les organismes concernés, devront cibler ces espaces.

On sait maintenant quelle méthode est retenue pour cibler les espaces à protéger plus fortement en France et à Mayotte en particulier. Un décret publié ce 13 avril détermine les conditions de la reconnaissance des zones de protection forte pour les espaces terrestres et marins. Pour mériter le label de « protection forte », il faut que la zone géographique concernée subisse des « pressions engendrées par les activités humaines susceptibles de compromettre la conservation des enjeux écologiques ».

Le décret différencie les espaces maritime et terrestres. Pour ces derniers, les zones reconnues comme protection forte, sont les cœurs de parcs nationaux, les réserves naturelles, les arrêtés de protection et les réserves biologiques. D’autres espaces terrestres peuvent être intégrés, s’ils présentent « des enjeux écologiques d’importance » et après une analyse au cas par cas effectuée par le préfet de région après l’avis des communes et de la Région concernées. Il s’agit de sites bénéficiant d’une obligation réelle environnementale, de zones humides d’intérêt environnemental particulier, de cours d’eau, de périmètres de protection des réserves naturelles, de sites appartenant à l’un des conservatoires d’espaces naturels, de réserves nationales de chasse et de faune sauvage ou encore d’espaces naturels sensibles, etc.

La réserve naturelle de l’îlot M’bouzi

La même logique prévaut pour les espaces maritimes, dont certains seront reconnus d’office comme zones de protection forte : les cœurs de parcs nationaux, les zones de protection renforcée et les zones de protection intégrale des réserves naturelles, ainsi que les zones couvertes par un arrêté de protection, créées après l’entrée en vigueur du décret.

Les propositions de reconnaissance de zones de protection forte pour les espaces terrestres sont formulées par les préfets de région, et les décisions sont prises, pour la partie terrestre, et notamment à Mayotte, en concertation avec le Conseil scientifique de la protection de la nature, et pour la partie maritime, par le délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer après recommandations du conseil maritime de bassin ultra-marin.

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...