22.9 C
Dzaoudzi
samedi 20 juillet 2024
AccueilorangeLe ministère de l'Intérieur reprend le portefeuille des outre-mer

Le ministère de l’Intérieur reprend le portefeuille des outre-mer

Le nouveau gouvernement d’Elisabeth Borne a été dévoilé ce lundi 4 juillet par un communiqué de l’Elysée. L’outre-mer est absorbé dans le ministère de l’intérieur, comme une réponse sécuritaire au défi de ces territoires.

Alors que l’ex-ministre des Outre-mer Yaël Braun-Pivet a été élue la semaine dernière au perchoir de l’Assemblée nationale, le poste laissé vacant ne retrouve pas de repreneur à part entière. Si l’ancien préfet et énarque Jean-François Carenco est nommé ministre délégué en charge des Outre-mer, c’est sous tutelle du ministère de l’Intérieur.

C’est l’actuel ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin qui hérite des prérogatives du ministère des Outre-mer en plus du portefeuille déjà constitué du ministère de l’Intérieur. C’est inédit. Comme une réponse au vote vers les extrêmes des départements  ultra marins à la présidentielle et  aux  législatives.

C’est un ministre qui connaît bien Mayotte qui reprend les outre-mer, pour s’y être rendu en août 2021 en compagnie de son comparse, l’ancien ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu. Il aura donc pu toucher du doigt les deux fonctions.

C’est le moment de lui rappeler ses engagements et d’en tirer un premier bilan. L’arrivée de forces de l’ordre, 40, dont 13 gendarmes et 27 policiers, dont on sait qu’ils sont toujours en nombre insuffisant sur un département dont la majeure partie de la population est mineure.

Le déblocage d’un million d’euros chaque année en caméras de vidéo surveillance pour équiper les collectivités. Il avait appelé les parents à un sursaut de parentalité pour contrer la délinquance juvénile, « les parents doivent s’occuper de leurs enfants.”

Sur le chapitre de la lutte contre l’immigration clandestine, le ministre avait annoncé 4 millions d’euros pour la surveillance aérienne des frontières “dès l’année prochaine”, donc 2022, ainsi que deux intercepteurs supplémentaires.

Une partie de ces annonces devait être reprise par le projet de loi Mayotte, qui n’avait pas abouti, en raison d’un veto unanime des élus de Mayotte.

La rédaction

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...