22.9 C
Dzaoudzi
samedi 20 juillet 2024
AccueilorangeInauguration de la Maison du Handicap à Dembéni, « nous rêvons accentuer...

Inauguration de la Maison du Handicap à Dembéni, « nous rêvons accentuer la prise en charge »

C’est la 1ère d’une série de 2 ou 3 autres antennes, pour « aller au devant de la population en matière d’aides sociales », nous rapporte le vice-président Madi Velou.

Il faut remonter aux années 2010 pour voir la préfiguration initiée par Evie Faugas de ce qui deviendra la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) en 2016 à Mamoudzou. Le handicap était très peu pris en charge avant. Et six ans après, l’élu du Département qui est chargé des Solidarités et de l’Action sociale, Madi Moussa Velou, nous rapporte l’état des lieux : « Nous enregistrons 13.000 bénéficiaires des actions de la MDPH, et 37 salariés pour les mener. Il fallait donc monter en puissance en terme de structures ».

Et la création de la première antenne à Dembéni en fait partie, « il s’agit de la 4ème commune en nombre d’usagers de la MDPH », explique celui qui en est le conseiller départemental. Ce jeudi c’était jour d’inauguration, par le président Ben Issa Ousseni, en présence de Claude Vo-Dinh, le secrétaire général de la préfecture, du Grand Cadi, de la conseillère de Dembéni Zamimou Ahamadi, du conseiller de Sada Mansour Kamardine, des maires Said Moudjibou de Dembéni et Mouhamadi Madi Ousséni de Chiconi.

Le bâtiment offre des services sur deux étages

Le président Ben Issa Ousseni évoquait un financement de 200.000 euros pour cette structure, auquel seul le Département a participé. Or, la MDPH est inscrite dans une GIP, dont sont également parties prenantes la préfecture, la CSSM, l’ARS et la CNSA, « il faudra une participation de tous pour mener les chantiers des autres antennes sur Petite Terre et dans le Nord d’ici la fin de la mandature. » Une 4ème est envisagée, budget aidant, dans le Sud. « Nous rêvons d’accentuer la prise en charge pour tous ceux qui sont en besoin », nous rapporte Madi Velou qui est dans la logique, « Identification-Accompagnement-Prise en charge ».

« Le handicap, tout le monde peut y être confronté »

Un des axes défendus par Ben Issa Ousseni est la fin de la discrimination faite aux personnes handicapées qui arrivent sur notre territoire, « un délai de carence est appliqué lorsqu’elles arrivent de métropole ou de La Réunion, qui impose d’attendre un an pour pouvoir bénéficier à nouveau de leurs droits. Ça n’existe nul part ailleurs ! » Les ministres ont été interpellés sur ce sujet.

L’ensemble des agents a activement pris part à cette journée

De son côté, Madi Velou a mis l’accent sur la sensibilisation du personnel employé : « A la MDPH de Dembéni, 12% du personnel sont en situation de handicap. Je demande donc aux personnes accueillies de l’indulgence et de les encourager lorsqu’elles arrivent ». En aparté, il mettait l’accent sur les valides, « certains pensent que le handicap, c’est pour les autres, alors que ça peut arriver à tout le monde ».

L’élu est conscient des enjeux, « mieux accueillir, c’est mieux former, mais pas seulement les cadres qui vont repartir dans quelques années, les agents aussi, en commençant par les plus anciens. Un budget y sera consacré. Des salariés de la zone environnante, assistantes sociales, travailleurs sociaux, sont affectés à l’antenne, tandis que les chefs de pôles navigueront entre Dembéni et Mamoudzou. Avec une nouveauté, « je vais instituer une demi-journée de fermeture au public pour réserver ce temps au travail des agents en interne. »

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...