27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 janvier 2023
AccueilEconomieProjet de loi de finances : Mayotte lance un appel sans filet...

Projet de loi de finances : Mayotte lance un appel sans filet à la solidarité nationale…

C’est sur le mode « pas de compensation, pas de barges » que le président du Conseil général lance un chant du cygne au gouvernement, critiquant une mauvaise évaluation des dotations de compensation.

« Nous déplorons qu’un texte qui conditionne aussi largement l’avenir économique et social du département passe par la procédure d’urgence » condamnait d’emblée le président de la Commission des Finances du Conseil général, Said Ahamadi, « Raos », alors que Daniel Zaïdani, président qui avait convoqué cette Séance plénière extraordinaire du 16 septembre ne pouvait qu’en constater l’absence de quorum. Il décidait néanmoins de maintenir le débat en Commission réunie, le projet de Loi de Finances étant présenté au Conseil des ministres le 25 septembre.

Les plus vives critiques sont portées sur le montant alloué par l’Etat en compensation des pertes de recettes du Conseil général liées à la nouvelle fiscalité. Pour Daniel Zaïdani, l’addition ressemble à une soustraction: “l’article 31 du projet de loi se base sur un niveau de recettes équivalent à celles de 2012, amputé de 20M€!”. Un manque à gagner qui pourrait se cumuler en déficit structurel au cours des années, « annulant tous les efforts de redressement que nous avons entrepris ».

Autre point de discorde, la diminution de la compensation de l’État en cas de progression dynamique des recettes de la Collectivité : « nous demandons un montant plancher pour que le budget de la Collectivité puisse progresser et tirer les bénéfices d’une éventuelle relance économique ».

Des compensations financières insuffisantes au regard des défis

Conscient que la politique gouvernementale se conjugue aujourd’hui aux couleurs de la rigueur avec 6 milliards d’euros à trouver pour boucler le Budget de l’État, le président de la collectivité départementale mahoraise hausse le ton : « si nous ne sommes pas entendus », ce qui est probable, « nous serons amenés à effectuer des coupes sombres ». Et elles tombent comme à Gravelotte, puisque seront concernés les bourses étudiantes et les budgets du STM (Service des Transports Maritimes) et des Chambres Consulaires, « et dès 2014 ».

Le manque de concertation est pointé du doigt par Said Ahamadi « Raos » qui aurait vu d’un bon œil une Commission mixte Conseil général-Préfecture « pour établir les critères et les montants de compensation ». C’est aussi ce que déplorent les membres du Conseil économique, Social et Environnemental : « les montants évoqués se basent sur un chiffrage ancien et incomplet de la population éligible ». C’est notamment le cas de la Dotation spéciale de construction et d’équipement des établissements scolaires de Mayotte, en baisse « alors que le rapport Sueur demandait la construction de 600 classes supplémentaires avant 2017 et une rénovation des établissements existants chiffrée à 32M€ ».

Il est urgent d’agir pour Sarah Mouhoussoune, Conseillère générale de Dembéni, dans l’opposition : « nous devons transmettre au gouvernement une proposition soutenue par les élus du Conseil général et des communes ».

Il manque de toute évidence à Mayotte une Loi de Programmation qui permettrait d’éviter un saupoudrage néfaste à l’efficacité, et porteuse d’une vision à plus long terme des politiques publiques.
A. P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139393
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139393
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139393
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139393
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139393
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139393
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...