31.9 C
Dzaoudzi
dimanche 5 février 2023
AccueilOcéan IndienDeux Français tués à Nosy Be

Deux Français tués à Nosy Be

Deux Français soupçonnés de trafic d’organes ont été tués ce jeudi 3 octobre par des émeutiers à Nosy Be. Le consulat de France a conseillé à tous les ressortissants français présents à Nosy Be de ne pas se déplacer et à ceux qui ont prévu de s’y rendre de « différer provisoirement leur visite ».

Depuis hier, l’île malgache est le théâtre de violentes manifestations dirigées contre les forces de l’ordre mais également contre les vasahas (les étrangers), événement rarissime dans cette destination très prisée par les touristes. La presse locale relate des heurts qui, hier, auraient fait au moins un mort et plusieurs blessés. « Six maisons, un commerce et un camion appartenant à des gendarmes ont été incendiés par la foule » explique l’Express de Madagascar.

Soupçon de trafic d’organes

Selon le quotidien malgache, les événements se sont déclenchés après l’interpellation d’un homme par des habitants de Nosy Be. La foule affirmait avoir pris cet individu « en flagrant délit » de trafic d’organes. L’homme était soupçonné de transporter une glacière dans laquelle se trouvaient des organes humains appartenant à « un enfant de sept ou huit ans qui n’avait plus donné de signe de vie depuis vendredi. »

Tandis que le suspect était conduit au commissariat, la rumeur a parcouru la ville d’ordinaire paisible. Ces soupçons d’enlèvement, de meurtre et d’acte de barbarie ont rapidement enflammé la foule. «Quelque 300 personnes en furie» ont décidé de prendre pour cible le poste de police.

Les forces de l’ordre ont alors utilisé des gaz lacrymogènes pour tenter de disperser la manifestation. Elles auraient également procédé à des tirs en l’air et c’est une balle perdue qui aurait touché un jeune manifestant, le touchant mortellement.
Des appels à la vengeance ont maintenu Hell-ville sous tension toute la soirée d’hier, des échanges de tirs entre des manifestants et la police auraient été entendus dans le chef-lieu. Selon plusieurs témoignages, les manifestations se poursuivaient encore aujourd’hui avec de nouvelles tentatives d’assaut contre des locaux de la gendarmerie de Nosy Be.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...