29.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 février 2023
AccueilEconomieFinances publiques : apprendre le futur

Finances publiques : apprendre le futur

Les 20 élèves se sont sagement installés derrière les tables de leur salle de classe du lycée professionnel de Kaweni. 20 élèves qui ne sont pas les premiers venus.

DGS (Directeurs généraux des services), contrôleurs de gestion, directeurs financiers, ils représentent les communes les plus importantes de Mayotte, le Conseil général et même la préfecture puisque deux personnes chargées du contrôle de légalité sont également dans la salle. Pendant trois jours, ils suivent une formation « d’analyse financière prospective des collectivités locales”. En clair, apprendre à anticiper les recettes de leur collectivité pour pouvoir engager des dépenses.
“C’est un des enjeux principaux de Mayotte, explique Jérémy Blasquiez du CNFPT* qui co-organise la formation avec le CEFEB**. Si on y arrive, on peut avoir des espoirs de développement structuré pour Mayotte. Sinon, c’est une catastrophe. »

Avec la mise en place de la fiscalité locale en 2014, la formation de ces personnalités, rouages essentiels du fonctionnement des collectivités locales, s’est imposée d’elle-même. « C’est la première fois qu’un séminaire avec un tel niveau de technicité est organisé », se félicite Jérémy Blasquiez. Depuis la décentralisation de 2004 et le passage de l’exécution des budgets par la préfecture aux collectivités, il a fallu, dans un premier temps, former ces cadres aux fondamentaux : monter un budget, connaitre les rouages des comptes administratifs. « Maintenant, on passe à une autre étape, à une véritable gestion administrative pour savoir où on va à moyen terme. »

La formation dispensée par Patrick Ros, magistrat à la chambre régionale des comptes du Pas-de-Calais et formateur CEFEB, se veut très concrète. Il s’agit d’étudier sous toutes les coutures les finances d’une commune imaginaire pour dresser un bilan des cinq années écoulées du point de la majorité puis de l’opposition. L’objectif est ensuite d’envisager les marges de manœuvres de la ville en fonction des objectifs affichés par le maire virtuel.

« Non seulement les communes vont avoir à gérer leur propre fiscalité, mais le Conseil général lui-même va rapidement devoir assumer l’acte 3 de la décentralisation avec des pouvoirs accrus. Maîtriser les bonnes pratiques dans la gestion des budgets est quelque chose que l’on doit réussir très vite. »
RR

*CNFPT : Centre national de la fonction publique territoriale
**CEFEB : Centre d’études financières, économiques et bancaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...