24.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilSociétéMouvement social : le spectre de 2011

Mouvement social : le spectre de 2011

Et si Mayotte connaissait, à nouveau, une grève générale ? Les crispations syndicales autour des questions fiscales et de l’indexation prennent de l’ampleur et pourrait y conduire tout droit.

Manifestation durant le mouvement social de fin 2011 contre la "vie chère"
Manifestation durant le mouvement social de fin 2011 contre la “vie chère”

«Ce qui se passe risque d’avoir un effet beaucoup plus important que le mouvement de 2011.» Les propos de Madi M’Colo, le secrétaire général de FO à Mayotte sont clairement menaçants.
Dans la ligne de mire des syndicats, on trouve bien sûr, l’ordonnance sur l’indexation des salaires des fonctionnaires qui n’est toujours pas publiée, malgré « l’engagement » de Marylise Lebranchu, la ministre de la réforme de l’État, de la décentralisation et de la fonction publique, lors de sa venue à Mayotte le 08 juillet 2013. « Nous comprenons l’amertume de tous les camarades qui dénoncent la façon de faire de la préfecture, explique Ousseni Balahachi, de la CFDT. Ce qu’on attend, c’est de voir sortir le décret avec la rétroactivité mais tous les matins, ils nous inventent des réunions alors que tout est déjà décidé. »

Les syndicats dénoncent également « la nouvelle taxe applicable à compter du 1er janvier 2014 » qui impose « les primes d’éloignements » des fonctionnaires, sur des sommes perçues avant que la taxation soit décidée.
« On met des impôts le matin, on nous demande de les payer le soir, dénonce Madi M’Colo. Regardez la police, comment peut-on demander aux fonctionnaires de payer des impôts sur des sommes qu’ils ont déjà dépensées puisqu’on ne leur avait pas dit qu’elles allaient être imposées ? »

Une mobilisation massive ?

Police, finances, DEAL… la liste des secteurs publics qui pourraient rejoindre un mouvement est longue. Et Madi M’Colo va plus loin, en voulant associer le privé à la démarche : « Demain, si tous les fonctionnaires partent parce que les avantages donnés d’un côté sont repris de l’autre, il y aura un manque à gagner pour toute l’économie de Mayotte. Et c’est le chômage et la crise qui se présentent comme perspective ! »

Le bureau de FO a longuement débattu hier soir. Il donne mandat à son secrétaire général pour « prendre toutes les dispositions pour faire entendre la voix des fonctionnaires à Mayotte ».
« FO va se concerter avec les autres syndicats, explique Madi M’Colo. Si on est d’accord, les choses pourraient aller très vite.»
La CFDT pourrait réunir un conseil syndical dans une quinzaine de jours. La CGT Ma organise une conférence de presse cet après-midi pour annoncer les «actions 2014 » du syndicat.
La venue annoncée de Victorin Lurel, le ministre des outremers les 19 et 20 octobre prochains à Mayotte, pourrait faire les frais de ce que l’on peut considérer comme un véritable réveil syndical.
RR

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...