27.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 février 2023
AccueilEconomieUrgence sur le plateau continental

Urgence sur le plateau continental

La France, initiatrice de l’extension du plateau continental au large des côtes maritimes, prend du retard dans le traitement de ses Zones économiques exclusives si l’on en croit l’avis donné mercredi par le Conseil économique, social et environnemental.

DSC04003Depuis 1982 et la Convention de Montego Bay, les pays peuvent repousser leurs frontières maritimes jusqu’à 200 miles des côtes (370km), c’est la Zone économique exclusive (ZEE). Cette extension des eaux territoriales s’accompagne de celle des droits souverains sur les ressources naturelles du sol et du sous-sol marins du plateau continental. Autant de richesses potentielles, hydrocarbures, nodules polymétalliques etc. surveillées de prés par les nations depuis quelques années.

La France bénéfice ainsi, en plus de ses 3 427 kilomètres de côtes en métropole, de celles que lui offre ses territoires et départements d’outre-mer, soit 18 000 km au total. Elle peut alors revendiquer un plateau continental et en fixer les limites conformément à l’article 76 de la Convention. Ce programme d’extension du plateau continental français, dit « Extraplac », est mis en place depuis 1998.

Mais depuis, peu de dossiers ont avancé. C’est pourquoi le Conseil économique, social et environnemental (CESE) s’est réuni ce mercredi 9 octobre à Paris pour émettre un avis alertant le gouvernement : « Dans le contexte actuel de crise économique mondiale, quel pays côtier ne saisirait pas l’opportunité de pouvoir accéder à des droits souverains sur les ressources naturelles du sol et du sous-sol marins sur prés de 2 millions de km² ? ».

La Commission des limites du Plateau continental est sous dotée pour le CESE. Et si elle a donné son aval pour l’extension du Golfe de Gascogne, les accords avec les pays limitrophes n’ont pas encore été trouvés pour la Guyane, les Antilles et la Nouvelle Calédonie et Kerguelen.

Impliquer les populations ultramarines

La demande d’extension relative à Saint Pierre et Miquelon est à déposer avant la fin de l’année 2013, et celui de la Polynésie française dès le début de 2014. L’état d’avancée des extensions de Mayotte et des Iles Éparses (Bassa de India, Europa, Juan de Nova) ne sont pas précisées, bien qu’indiquées dans le programme Extraplac comme représentant 26% de la surface totale des ZEE françaises qui totalisent 10 millions de km2.

La ZEE au large de Mayotte et des Iles Eparses
La ZEE au large de Mayotte et des Iles Eparses

Ce programme doit passer par « l’identification et la quantification des ressources du sol et du sous-sol du plateau continental » mais aussi par « l’encadrement juridique des activités d’exploration et d’exploitation » pour le rapporteur, Gérard Grignon.

L’implication des populations ultramarines concernées semble naturellement une condition indispensable, « coopération de ces territoires avec leurs pays voisins sur la gestion des ressources de la mer (…), implication des exécutifs des collectivités ultramarines à la politique de la mer ».

« Il est urgent de mobiliser l’opinion publique et les parlementaires avant que notre pays ne passe à côté d’une possibilité de création de richesses » conclut le CESE.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...