25.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilSociétéIndexation : ultimatum fin octobre

Indexation : ultimatum fin octobre

En cas de non-publication des décrets mettant en place l’indexation des salaires à Mayotte d’ici fin octobre, la CGTMa menace de descendre dans la rue.

Trois organisations syndicales sont désormais prêtes à battre le pavé. La CGTMa, réunie ce jeudi pour faire le bilan de sa participation aux commissions syndicales des travailleurs de l’océan Indien, en a profité pour rappeler les promesses du gouvernement.  “Si d’ici la fin du mois d’octobre, on n’a pas vu la publication des décrets pour que les fonctionnaires aient, dès novembre l’indexation, sur leur fiche de paye, il y aura des actions, prévient Salim Nahouda avant d’ajouter que les actions des syndicats c’est dans la rue”

P1030149Une position qui entre en écho avec celle de Force Ouvrière et du SNUipp, le syndicat majoritaire des enseignants du premier degré, fer de lance des revendications sur l’indexation. Les deux centrales envisagent toutes deux également de descendre dans la rue si les décrets ministériels sur l’indexation ne sont pas rapidement publiés.  “Nous avons les mêmes revendications, donc d’ici la fin du mois, si rien n’a bougé, nous nous réunirons en intersyndicale”, déclare Salim Nahouda.

Le syndicat ne s’est pas encore positionné sur l’hypothèse de l’inscription de l’imposition des primes d’éloignement des fonctionnaires à Mayotte, avec effet rétroactif en 2013, dans la prochaine loi de finances. Mais la mesure suscite l’incompréhension. “C’est un avantage acquis des collègues, il n’y a pas de raison de revenir dessus”, déplore Roger Cambarelle, représentant de la CGT Education à Mayotte.

Une partie des revendications est déjà restée sur le bord de la route de l’indexation. Le taux de 40 % étalé sur 5 ans a été accepté. “Même si c’est amer, la pilule est avalée”, concède le leader syndical pour qui un taux “acceptable” aurait été au moins équivalent à celui de La Réunion, c’est-à-dire 53 %.

A.L.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...