25.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilEconomieMayotte lésée sur l’enveloppe européenne : l’Etat en cause

Mayotte lésée sur l’enveloppe européenne : l’Etat en cause

Le ministre des Outre-mer Victorin Lurel et le Commissaire européen Johannes Hahn ont eu droit à un déjeuner didactique au BSMA ce samedi : une sous-qualification des demandeurs d’emploi pour une sous-dotation européenne de Mayotte.

Johannes Hahn et Victorin Lurel devant les élèves du BSMA en formation
Johannes Hahn et Victorin Lurel devant les élèves du BSMA en formation

C’est désormais une certitude : la dotation forfaitaire de 200M€ allouée à la France n’est pas une décision du Conseil européen. Cela nous a été confirmé par la délégation de Johannes Hahn. Si ce n’est l’Europe, c’est donc l’Etat français, qui a ainsi baissé la garde. Les déclarations de Victorin Lurel à l’Intersyndicale de fonctionnaires l’attestent : « la période est compliquée », l’Etat doit faire des économies. Or, l’Europe n’octroie ses crédits qu’en fonds partagés, en complément des financements nationaux… plus l’enveloppe est élevée (elle devait se monter à 475M€) plus l’Etat doit mettre la main à la poche…

Mais dans ce cas, on peut dire clairement que Mayotte a été sacrifiée, puisque les budgets des autres Régions européennes ultrapériphériques françaises que sont La Réunion, la Guyane, la Guadeloupe, la Martinique et Saint Martin, n’ont pas été amputés. A titre d’exemple, La Réunion devrait bénéficier d’une enveloppe dépassant les 1,9 milliards d’euros.

La raison la plus fréquemment invoquée pour expliquer le faible pécule européen pour Mayotte est l’incertitude de consommation des crédits octroyés. Or, le 9ème Fed a été engagé à 95%.

Mettre le paquet sur la formation de base

Et pourtant, le département est en grand besoin de structuration comme l’énonçaient plusieurs locuteurs : « 60% des demandeurs d’emploi ont le niveau collège » indiquait la directrice de la DIECCTE* Monique Grimaldi, que Christine Daudet, présidente des organismes de formation, traduisait en réalités de terrain : « on peut agrandir l’aéroport ou créer de nouveaux chantiers, si nous n’avons pas les professionnels, ça ne marchera pas ! Il faut combler le manque de compétences de base ». Ce sont les fonds FSE (fonds social européen), 40% de la dotation forfaitaire,  qui devront s’y employer.

De plus, l’état des lieux de l’économie mahoraise est aléatoire par manque de statistiques, celui du taux de chômage par exemple. Annoncé officiellement à 17%, il ne permet pas à Mayotte de bénéficier du fonds de Garantie jeunesse. Monique Grimaldi préfère parler de taux d’activité de 41%, ce qui permet de déduire, après calculs savants, un chiffre approximatif de 50% de chômeurs… « J’ai convoqué le directeur de l’INSEE » indiquera dans la soirée Victorin Lurel (voir article)… les choses pourraient changer.

On le voit, la situation est inquiétante. Surtout que « quand on n’a pas la formation de base pour s’exprimer avec les mots, on parle avec ses poings » avertissait Christine Daudet.

Anne Perzo-Lafond

*DIECCTE : Direction des entreprises, de l’emploi, de la concurrence, de la consommation, du travail et des entreprises

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...