27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 janvier 2023
AccueilEconomiePas d'engagement pour la piste longue

Pas d’engagement pour la piste longue

La piste longue n’est pas pour tout de suite. L’annonce n’est pas nouvelle, mais elle a été réaffirmée lors de la visite du ministre des outremers, Victorin Lurel et du commissaire européen Johannes Hahn.

Après leur descente d’avion, samedi 19 octobre, les deux hommes ont pu visiter le chantier de la nouvelle aérogare de  Mayotte, dont la mise en service est prévue au premier semestre 2014. Permettant l’accueil de 600.000 passagers par an, contre environ 300.000 actuellement, le développement de la nouvelle vitrine aéroportuaire mahoraise, est fortement lié aux capacités de sa piste d’atterrissage.

Le commissaire européen Johannes Hahn (à gauche) et le ministre de l'outremer, Victorin Lurel visitent le chantier de l'aérogare
Le commissaire européen Johannes Hahn (à gauche) et le ministre des outremers, Victorin Lurel visitent le chantier de l’aérogare

La poursuite des études sur la faisabilité de la piste longue fait partie des projets qui seront soumis aux financements européens pour la période 2014-2020 pour un montant de 10 millions d’euros. Une inscription qui permet au ministre d’évacuer un hypothétique engagement gouvernemental sur le sujet.

“Il ne peut pas y avoir d’engagements puisque les résultats des seules études d’impact du projet ne seront connus qu’au-delà du quinquennat”, a argumenté Victorin Lurel.

Le directeur de l’aménagement à Mayotte a longuement évoqué le projet de piste longue, décrivant le scénario le moins coûteux, celui d’un allongement de la piste à 2 300 mètres permettant le décollage et l’atterrissage de gros porteurs à pleine charge, ce qui n’est actuellement pas le cas. “Pour un coût estimé à environ 100 millions d’euros”, concluait Dominique Vallée.

Une directive européenne sur la sécurité aéroportuaire pourrait être prochainement adoptée, obligeant les aéroports à prévoir des zones de réservation sur la piste. Ce texte obligerait l’allongement de la piste de 160 mètres en aménagement de sécurité, sans qu’elle gagne en capacité pour un coût de 30 à 40 millions d’euros.

Mécontentement de plusieurs élus

Lors de la présentation des projets européens au ministre et au commissaire européens dans l’hémicycle du conseil général, plusieurs élus locaux ont manifesté leur mécontentement.  “Je demande qu’il n’y ait pas seulement des études pour la piste longue, j’espère que ce sera corrigé”, a tempêté Issiakah Abdillah, le conseiller général de Bandraboua. Jacques Martial Henry, conseiller général de Mamoudzou 3, espère de ses vœux la piste longue pour que, lors de la prochaine visite du ministre, “il passe par Mayotte avant de passer par La Réunion”.

Le rapport “Mobilité 21”, «pour un schéma national de mobilité durable» (le PDF), remis au ministre chargé des transports, de la mer et de la pêche en juin dernier préconisait de mettre ce projet au placard jusqu’en 2050.

AL

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...