26.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilUneM’Sikano : du Hip Hop burlesque à Mayotte

M’Sikano : du Hip Hop burlesque à Mayotte

Six danseurs amateurs mahorais, trois danseurs professionnels venus de métropole et un chorégraphe d’origine malgache. Cela donne M’Sikano, une création de danse Hip Hop burlesque. La première ce soir, Place de la République à Mamoudzou.

Depuis plus d’une semaine, ils dansent huit heures par jour. Pour leur plaisir bien sûr. Pour être prêts, surtout, pour les quatre dates de la semaine, quatre soirées où ils donneront à voir la création d’Eric Mezino. Six danseurs mahorais, âgés entre 16 et 25 ans, seront sur scène avec trois danseurs professionnels pour faire vivre « M’Sikano », une danse Hip Hop « retravaillée avec l’énergie du burlesque et avec une vision théâtralisée de la danse. »

[hana-flv-player video=”https://migration.lejournaldemayotte.com/wp-content/uploads/2013/10/HIPHOPTORTUES-1-1.flv” width=”400″ height=”autow” description=”” player=”6″ autoload=”true” autoplay=”false” loop=”false” autorewind=”true” skin=”minimalist” /]

Cette création est née de la volonté de dresser des passerelles entre les pratiques professionnelles et amateurs. Et pour ces jeunes mahorais, le plus difficile pendant ces répétitions intensives est peut-être d’affronter les critiques du chorégraphe : « C’est la première fois qu’on propose un projet chorégraphique. Je veux que ça claque, que les gens se disent, ‘ça y est, il y a des choses nouvelles’. Il faut bosser les gars, vous n’êtes qu’à 50% ! »
Pour Eric Mezino, un des enjeux du travail est de « leur rappeler sans cesse, qu’ils ont de l’énergie et qu’il faut la mobiliser. Ils doivent aussi apprendre à la gérer. Et ça, ce n’est pas facile pour des amateurs, même de leur niveau. Savoir doser ce que l’on donne aux bons moments pour être juste jusqu’à la fin. »

Cet atelier, financé par la direction des Affaires Culturelles de la Préfecture de Mayotte, le ministère de la Culture et le ministère des outremers, s’inscrit dans la continuité de plusieurs actions menées depuis 2011. Avec « Hip Hop Evolution » et l’association Attitudes qui organise la Battle of the year, Eric Mezino a mis sur pied un projet dont le but est de développer la pratique de la danse hip hop dans le 101e département.
« Lors de mes premiers séjours à Mayotte, j’ai été surpris par le niveau assez faible des danseurs par rapport à ceux de La réunion. On a décidé de former 12 jeunes de villages différents pour qu’ils soient, à leur tour, chez eux, responsables d’un groupe de travail. »

Des jeunes qui partent de loin

Même s’il n’hésite pas à les bousculer pour qu’ils donnent le meilleur, Eric est « super content. Ils partent de loin, dans leur mentalité et leur façon d’être. Ce sont des jeunes qui n’ont jamais été reconnus par personne dans ce qu’ils sont et ce qu’ils font. » Les 12 premiers sélectionnés ne sont plus tous là. Certains ont quitté l’aventure mais ceux qui sont restés ont peu à peu évolué. « Avant, il fallait aller les chercher chez eux, un à un, pour les faire bosser. Maintenant, ils nous harcèlent de coups de fil pour savoir quand ça commence ! Ils ont vraiment gagné en sérieux et en responsabilité.»

Parmi ces jeunes, Eric a dû en sélectionner seulement six qui intègrent sa création. Mais tous, continuent à travailler avec un groupe dans leur village. Par ricochet, ils pourront chacun transmettre leur expérience nouvelle à 15, 20 voire 40 autres jeunes. « Cette expérience a un impact très fort et peut vraiment changer la vie de plein de monde » se félicite Eric.
Une preuve que la danse peut drainer des publics très différents et amener dans d’autres directions : « Moi, j’arrive du cirque, confie Eric. Et après, qui sait dans quelle voie la vie m’amènera ! »
RR

Après l’avant-Première d’hier soiri destinée aux partenaires du projet, les trois représentations auront lieu :
– Ce soir, Mercredi à 17 heures sur la Place de la République à Mamoudzou,
– Jeudi à 17 heures devant la mairie de Dembéni,
– Vendredi à 17 heures à Kahani.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...