25.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilEnvironnementTri sélectif : inauguration officielle

Tri sélectif : inauguration officielle

Avec l’installation des colonnes Tri-O sur la Place de la République à Mamoudzou aujourd’hui, Eco-emballage achève le déploiement des premières bornes de tri sélectif à Mayotte. Ca valait bien une fête.

Ils font les choses en grand. Les représentants d’Eco-emballage à Mayotte se sont donnés les moyens d’inaugurer officiellement en grande pompe, la mise en place du tri sélectif à Mayotte. Cet après-midi, de 14 à 18 heures sur la place de la République, musique, danses et discours officiels vont se succéder pour célébrer l’installation des bornes Tri-O en plein cœur de Mamoudzou.

Pour l’occasion, deux députés-maires, Michel Voisin (Ain) représentant l’association des maires de France et Guy Geoffroy (président des éco-maires de France) ont fait le déplacement ainsi que le sénateur de Guyane Georges Patient venu s’inspirer de l’expérience mahoraise.
« C’est un grand jour, explique Eric Brac de La Perrière, le directeur d’Eco-emballages. Cela fait deux ans qu’on a décidé de mettre en place l’opération. Et malgré de nombreux scepticismes, nous y sommes arrivés ! »

Pour mettre en place le tri sélectif à Mayotte et en faire un succès, éco-emballage a dû innover. Chez nous, les déchets sont réceptionnés dans des bornes distinctes : verre, plastiques et métaux (boites de conserves, canettes…) ont chacun leur benne clairement identifiée. Le modèle métropolitain où tout est mélangé dans une même poubelle jaune n’a pas été retenu.
De même, l’information et la sensibilisation de la population ont été murement réfléchies. « Il fallait imaginer un lien particulier avec la population », explique Eric Brac de La Perrière. Ce sont deux associations, les femmes leaders et la Fédération mahoraise des associations environnementales (FMAE), qui ont été chargées de mettre en place un système de référents dans chaque commune, village et même quartier pour expliquer les bons gestes. Pas moins de 270 personnes relaieront le message au quotidien.

Certains Tri-O sont déjà pleins

Et cette démarche semble déjà payante. Dans le centre, par exemple, les bornes de plastique débordent moins d’un mois après leur installation. Elles ont été vidées pour la première fois ce matin.
Ces déchets sont ensuite acheminés vers un bâtiment logistique à Longoni, en cours d’achèvement, pour être conditionnés. Le verre partira vers l’Afrique-du-Sud, le plastique et l’acier prendront le bateau en direction de l’Asie.

54 îlots de Tri-O ont déjà été installés. 16 des 17 communes mahoraises sont équipées d’au moins une borne de tri. Seule Bandraboua n’a toujours pas pris d’arrêté municipal pour rejoindre l’opération.
Autre différence par rapport au tri sélectif de métropole : c’est Eco-emballage qui a assuré la totalité de l’investissement, soit un million d’euros. Les communes devront prendre le relais pour faire fonctionner le dispositif dans quelques années.

Article précédentSerments policiers
Article suivantUne jeunesse très belle

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...