24.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilSociétéSuspension de l'activité au Tribunal

Suspension de l’activité au Tribunal

Les fonctionnaires de l’État et les magistrats affectés à Mayotte savent désormais à quelle sauce fiscale ils seront soumis… et ils ne sont pas contents. Au tribunal, le traitement des affaires est suspendu jusqu’au 12 novembre.

Les magistrats se rebellent
Les magistrats se rebellent

L’Indemnité d’éloignement (IE) que les fonctionnaires d’État, titulaires et stagiaires, ainsi que les magistrats, touchaient lors de leur affectation à Mayotte, se mue, comme dans les autres départements d’outremers, en Indemnité de Sujétion Géographique (ISG). En changeant d’appellation, elle devient imposable. Et de manière rétroactive, ce qui provoque le courroux actuel.

Que dit le décret paru ce 28 octobre (lire décret) ? Les fonctionnaires et magistrats dont le centre des intérêts matériels et moraux se situe à Mayotte bénéficient de l’ISG à la place de l’indemnité d’éloignement à compter du 1er novembre 2013. La notion de «Centre des intérêts matériels et moraux» se base sur un ensemble de données, comme le lieu de naissance, le lieu de résidence des parents ou des ascendants proches, la propriété ou la location de biens immobiliers à Mayotte, le lieu d’inscription de l’agent sur les listes électorales.

Les fonctionnaires dont le centre des intérêts matériels et moraux ne se situe pas à Mayotte :
– continuent à percevoir l’indemnité d’éloignement lorsqu’ils ont été affectés à Mayotte avant le 1er janvier 2014 ;
– percevront l’indemnité d’éloignement, en quatre versements annuels, lorsqu’ils sont affectés à Mayotte entre le 1er janvier 2014 et le 31 décembre 2016 ;
– percevront l’ISG à compter du 1er janvier 2017 lorsqu’ils seront affectés à Mayotte à compter de cette date.

La mesure fait très peu d’heureux. Du côté de la justice, on fait ses comptes. Outre la rétroactivité de l’imposition de l’IE sur 2013 dénoncée ce jour, «chaque magistrat perdrait environ… 50.000 euros !». Les agents grévistes du Tribunal demandent un retour à l’ancienne fiscalité : «nous ne voulons ni indexation, ni ISG imposable ! Nous y perdons». A l’issue d’une assemblée générale réunissant les magistrats au Tribunal à 16 heures, il a été décidé de la poursuite du mouvement “en cessant toute activité jusqu’au 12 novembre, date d’une nouvelle assemblée générale”. Les audiences du mercredi seront toutes renvoyées, ainsi que les affaires commerciales et pénales, en dehors des urgences. “Nous attendons une réponse de notre ministère sur l’imposition des IE”.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...